Emmanuel Macron face à un tournant de son quinquennat

Emmanuel Macron face à un tournant de son quinquennat
Emmanuel Macron. Sébastien SORIANO/Le Figaro

VIDÉO – Le président de la République attend la fin de l’acte IV de la révolte des «gilets jaunes», samedi, pour prendre la parole.

Le voilà seul face à l’Histoire. Là sans doute où devait le mener cette longue marche silencieuse dans la cour du Louvre au soir de son élection il y a dix-huit mois. Avec la crise des «gilets jaunes», ce n’est plus le fracas de l’actualité ordinaire qu’affronte Emmanuel Macron, c’est l’Histoire en marche. Celle qui s’écrit sur les ronds-points de France et les barricades des rues de Paris telle que décrite par Jean-Luc Mélenchon à la tribune de l’Assemblée nationale cette semaine.

» LIRE AUSSI – «Gilets jaunes»: enquête sur une dérive violente

«Entendez que ce sont là les cris d’une époque, les cris d’un moment politique. C’est l’Histoire de France qui est en train de se passer», a scandé le leader des Insoumis lors du débat parlementaire sur les «gilets jaunes». L’acte IV n’a pas encore eu lieu, mais la crise des «gilets jaunes» marquera aussi sûrement le quinquennat d’Emmanuel Macron que les grandes grèves de 1995 et les émeutes de banlieues ont marqué les mandats de Jacques Chirac, …

Cet article est réservé aux abonnés. 75% reste à lire.

Je me connecte

Le Figaro Premium

Abonnez-vous pour 1€ seulement

Annulable à tout moment