Basket – Pro B. Le Caen BC renoue avec la victoire au bout du suspense

Les Caennais d'Aurélien Salmon vont devoir élever leur niveau pour atteindre les objectifs fixés en Pro B.
Les Caennais d’Aurélien Salmon ont décroché une seconde victoire précieuse (©Sport à Caen)

Dos au mur avant cette 8ème journée de Pro B, Caen entamait bien les débats. C’est Brooks, le meneur de jeu américain qui ouvrait le bal à 3 points, sa spécialité qui n’en fait plus une surprise aujourd’hui. Harley, de l’autre côté du parquet, venait lui répondre sous le panier en écopant en prime d’une faute. Mais Poitiers n’est pas assez concentré pour mener à bien toutes ses phases offensives. Caen, bien sur ses appuis, intercepte plusieurs fois le cuir et mène au bout des trois premières minutes (7-6, 3’).

Poitiers prend la main pour la première fois de la rencontre via Mendy mais Brooks, bien en jambes recolle au score (8-8). Son nouveau meneur de jeu pas encore entré en jeu, Poitiers peine à produire son habituel basket. Il manque un grand nombre de lancers franc. Comme on dirait souvent, comment faire simple quand on peut faire compliqué…Caen en profite alors pour tenir la baraque. Mais offensivement, il se précipite et le cuir lui brûle les mains.

Caen multiplie les fautes

Carey, à trois points vient faire mal (10-14). C’est sur un rythme effréné que se poursuivent les débats. L’entrée en jeu de Tolbert fait du bien au rebond, secteur de jeu où les Caennais n’ont pas été bons au moins sur la première période (11 contre 21 rebonds côté poitevin). Thinon, de son petit gabarit, écœurait les caennais sur ses trois lancers franc réussis qui permettait à Poitiers de creuser l’écart (10-17, 6’30). On imagine alors que la sentence va être fatale pour le CBC, qui a tendance à craquer dès lors que le trou se créé.

Caen est définitivement en retard et ne met pas à profit ses phases offensives. Il prend des shoots improbables. Les visiteurs font quant à eux preuve de réalisme, notamment derrière la ligne des trois points, ce qui pousse le technicien caennais à poser le temps mort (10-20). Un temps mort qui porte ses fruits dès le retour sur le parquet. Pope et Tolbert, en appui, relancent les rangs mais en encaissant trop de fautes sous le panier, le CBC subit un temps de retard au premier quart (17-26, 10’).

Et encaisse trop de points à la pause

Les Caennais l’ont bien compris. L’erreur n’est pas permise ce soir. Salmon et Clerc relancent la machine à distance. Poitiers manque totalement son entame de second quart et Caen, au contraire, trouve son second souffle (25-28, 12’). Clerc et Tolbert se transforment en véritables renards de surface et ce dernier part au dunk. Caen repasse devant (29-28). Le public se met alors à l’applaudimètre pendant… 30 secondes, jusqu’au panier adverse.

Le CBC reste en course. Le duo Brooks – Tolbert est efficace. Salmon vient finir le travail. La débauche d’énergie de Pope lui porte parfois défaut. Sur des fautes défensives pas toujours justifiées, Caen encaisse un 6-0 et marque cinq longueurs de retard à la pause (43-49, 20’).
D’entrée de seconde période, Ramseyer passe pour Tolbert, seul au monde sous la cercle. D’un dunk, il remet Caen dans ses baskets (45-49, 21’). Harley lui répond à trois points. Marinov, aux abonnés absents, manque plusieurs de ses tentatives. Ses 2 points en 13 minutes de jeu en première période montre en quoi il n’est pas sur son bon jour.

Un troisième quart convaincant

Chacun y va de sa touche personnelle. Marinov tente le dunk alors que Caen a besoin de sa rassurer. Ramseyer fait le travail sur un bon service de Brooks (50-54, 25’). Le meneur de jeu caennais, encore en lumière, permet de recoller au score 54-54 à la 26ème minute. Caen va trop vite mais hérite de petites fautes de main poitevine pour garder le cuir au chaud. Ramseyer permet à Caen de repasser devant qu’un court instant, éteint par Poitiers à trois points. Mais Caen reste accroché et ne veut pas laisser passer sa chance. Il met à profit ses contre-attaques tandis que Poitiers ne construit plus. Les Calvadosiens restent aux baskets des noirs et contrairement à la première période, il prend aussi des rebonds. Pope, à trois points, ré-enclenche une dynamique (62-60, 29’). Poitiers ne capte plus un ballon défensivement. Salmon le suit de très près. Le public exulte et jamais Caen n’avait pris une telle marge (65-60). Caen est à la mène au terme du troisième quart (65-62, 30’)

C’est donc dans le dernier quart que tout va se jouer. Salmon, adroit à trois points, et Clerc permettent de rester au devant (70-67, 31’30). Chaque tir raté côté poitevin est une libération pour le public local. Pope va provoquer la faute à l’intérieur et écope de lancers francs, qu’il traduit avec brio (74-68). Caen n’a jamais aussi bien maîtrisé son match que dans ce dernier quart, mais n’est pas totalement serein. Il est bien conscient que tout peut aller si vite face aux armes de Thinon et Carey.

Le CBC s’arrache sur les derniers ballons

Caen entre dans les cinq dernières minutes cruciales de la rencontre quand Harley vient inscrire un dunk (78-77’, 35’). Alors que Poitiers est toujours convaincant, Tolbert fait aussi parler de lui. Il laisse Caen à la mène. Sur contre-attaque, Caen remet le +3 (84-81, 38’). Le public se met à chanter « défense » et Caen est tout proche de l’emporter. La dernière minute a de quoi stressé les rangs locaux. D’une débauche d’énergie convaincante, Caen conserve la main à 25 secondes de la fin (86-85). Sur une possession, Brooks tombe au sol, l’arbitre siffle faute offensive. Le public conteste la décision arbitrale et Caen se fait peur. Très peur même. Il devra sauver sa peau sur les 9 dernières secondes. Poitiers manque son tir en suspension et Caen s’arrache pour le rebond. Ca y est… Caen l’emporte 86-85 et peut savourer cette deuxième victoire avec les tripes ! Qu’elle fait du bien celle-ci avant un mois de décembre difficile…

Caen 86 – 85 Poitiers

17-26 / 26-23 / 22 – 13 / 21-23

Caen : Duwiquet, Esso Essis, Brooks 14, Alix, Clerc 13, Pope 17, Salmon 9, Laurent, Marinov 4, Norelia 3, Ramseyer 8, Tolbert 18. Entr : A.Michon.

Poitiers : Brown 6, Thinon 14, Harley 14, Blanc 2, Anderson 16, Mendy 8, Guillard, Seymour 2, Niles 13, Carey 10. Entr : R.Nelhomme.