Arras Christine and The Queens, Skip The Use, Ben Harper… au Main Square 2019

Le Main Square festival a pris récemment l’habitude de faire confiance à des artistes français ou francophones. À la fois par contingence économique (ils sont moins chers qu’un groupe américain en vue) ; aussi parce que la scène tricolore produit désormais des phénomènes capables de tenir les plus grandes scènes hexagonales, ou bien qui savent s’exporter. C’est le cas des Nordistes Skip The Use, dont le leader Mat Bastard vit à Los Angeles. Le groupe fait son grand retour, samedi 6 juillet, après une séparation en 2016. Il était déjà venu à Arras en 2010 puis 2015, retournant littéralement, cette année-là, la grande scène du Main Square.

La Nantaise Héloïse Letissier, alias Christine and The Queens (elle se fait désormais appeler Chris) s’encombre encore moins des frontières, connaissant un succès international. Sans doute omniprésente sur les estrades estivales en 2019, elle foule pour la première fois celle de la Citadelle, vendredi 5 juillet. Le même soir qu’Angèle, jeune coqueluche belge de la chanson dont la cote grimpe en flèche. Elle marche dans les pas de son frère, Roméo Elvis, présent l’an dernier.

Jain fera elle aussi vibrer les « kids » avec sa potion entre R’n’B et influences africaines prononcées

Dans une veine similaire, Bigflo & Oli
fait un carton chez les très jeunes depuis un premier disque en 2015. Il joue à Arras dimanche 7. Le titre Dommage notamment, entre chanson et rap doux, a propulsé les deux frères toulousains dans une autre dimension (des dizaines de millions d’écoutes sur les sites de streaming). Ils viennent de publier un troisième disque qui se vend bien. Le même jour, une autre Toulousaine de naissance fera elle aussi vibrer les « kids » avec sa potion entre R’n’B et influences africaines prononcées : Jain fait son retour, après un passage en 2016.

Eux valident leur troisième ticket pour les MSF (après 2012 et 2016) : les Britanniques Editors reviennent à la Citadelle, dimanche toujours, portés par les brisées de leur sixième album. Le groupe est un poids lourd de la pop indépendante outre-Manche. Le plus gros nom de la troisième soirée est pour l’instant Ben Harper, vu à Arras en 2010.

C’est aussi un retour pour le rappeur américain Macklemore, venu en 2016 dans une formule avec Ryan Lewis. Il joue samedi 6, aux côtés du jeune DJ néerlandais Martin Garrix. Ce soir-là, Lomepal défendra, lui, un hip hop teinté d’électro, parfois mélancolique, souvent lettré.

Rap toujours, en version plus brute et langage nettement moins châtié, Damso devrait connaître un succès maous à l’applaudimètre vendredi 5.

Le même soir, les vétérans de Cypress Hill permettront de mesurer le chemin parcouru par le genre musical en trente ans. Les Américains furent des pionniers du rap de la côte ouest à la fin des années 80, et des stars mondiales la décennie suivante. DJ Snake complète l’affiche ce soir-là. De même que Bring Me The Horizon dimanche 7.


Tarifs : 54 € par jour, 129 € le pass 3 jours.

Ouverture des ventes pour l’édition 2019 ce samedi 8 décembre, à 10 h, sur le site https ://mainsquarefestival.fr