Alcool, essence, artifices… Le préfet du Loiret prend des mesures d'interdiction pour ce week-end

Pour “garantir la sécurité des personnes et des biens, à l’occasion des mouvements sociaux du week-end“, le préfet du Loiret a pris quatre arrêtés valables dans tout le département. Ils s’appliquent dès ce vendredi 7 décembre à 16 heures, jusqu’au lundi 10 décembre à 7 heures, sur le domaine public. En ligne de mire donc, les actions prévues ce samedi par les gilets jaunes. 

La préfecture justifie ces mesures “strictement nécessaires” après avoir constaté que “les actions menées dans le cadre de la contestation environnementale connue depuis le 17 novembre 2018 sur l’ensemble du territoire sont susceptibles de donner lieu à des actes d’une grande violence“. 

La consommation d’alcool interdite sur le domaine public 

La consommation de boissons alcooliques du 2e au 5e groupes (boissons fermentées non distillées et vins doux naturels, rhums, tafias, alcools provenant de la distillation des vins) est donc interdite sur le domaine public ce week-end. Ainsi que “la vente à emporter d’alcool sur le domaine public”.

De nombreuses questions ont fleuri sur les réseaux sociaux sur l’interprétation de cet arrêté. Jointe par nos soins, la préfecture précise que les enseignes qui vendent des boissons alcoolisées (grandes surfaces, magasins spécialisés) ne sont pas concernées, puisqu’elles font partie du domaine privé. 

Des restrictions sur l’achat de carburant dans des récipients transportables 

Un deuxième arrêté interdit pour ce week-end “la distribution, la vente et l’achat de carburant dans tout récipient transportable“. Sauf si celle-ci est justifiée.

Interdiction de l’usage d’artifices sur la voie publique

“Toute utilisation d’artifices de divertissement et d’articles pyrotechniques quelle qu’en soit la catégorie est interdite pour les particuliers sur la voie publique ou en direction de la voie publique, ainsi que dans tous les lieux où se tiennent des rassemblements publics” édicte la préfecture dans un autre arrêté. “À l’exception de l’utilisation par les professionnels titulaires du certificat de qualification ou d’un agrément délivré par le préfet, et de l’utilisation dans le cadre privé.”

La vente ou cession “d’artifices de divertissement de catégorie F2 et F3” sur est interdite sur l’espace public. 

Interdiction de la vente et du transport de combustibles et produits inflammables 

Un dernier arrêté prononce l’interdiction de “la vente au détail des combustibles domestiques et de produits inflammables ou chimiques ainsi que leur transport”. Est également interdite “la vente au détail des combustibles domestiques, dont le gaz inflammable, et de produits chimiques (alcools à brûler, white spirit, acétone…) et de tout autre acide, ainsi que leur transport par des particuliers”. Des dérogations peuvent être mises en place en cas de besoin justifié. 

Jérôme Couton-Coudray

“Ridicule”, “insuffisant”… Ce que les gilets jaunes du Loiret pensent des annonces d’Édouard Philippe