Plus d'un milliard de passagers aériens en Europe en 2017

Vingt ans après la libéralisation du transport aérien européen en 1997, le trafic des passagers aériens est toujours très dynamique. Selon Eurostat, l’office statistique de l’Union Européenne, le trafic des passagers par avion dans l’Union Européenne a dépassé pour la première fois le milliard en 2017 (1,043 milliard de passagers très exactement), avec une croissance de 7% par rapport à 2016 et 39% par rapport à 2009. En 2017, le transport intra-européen a représenté quasiment la moitié (47%) du trafic aérien total de l’Union Européenne, le transport extra-UE un peu plus du tiers (36%), tandis que le trafic passager national comptait pour moins d’un passager sur cinq (17%). 

En 2017, le nombre le plus élevé de passagers aériens a été enregistré au Royaume-Uni, où le transport aérien de passagers s’est établi à 265 millions de personnes. Suivaient l’Allemagne (212 millions de passagers), l’Espagne (210 millions), la France  (154 millions) et l’Italie (144 millions). Par rapport à 2016, le nombre des passagers aériens transportés en 2017 a augmenté dans tous les Etats membres. Les pays de l’Union Européenne qui ont connu les plus fortes hausses de trafic sont la Slovénie (+20%), le Luxembourg, l’Estonie, la Bulgarie et la Tchéquie (+19%) chacun, suivis de la Roumanie, de la Croatie et de Malte (+18% chacun), suivis de la Pologne et du Portugal (+17% chacun). 

Les trois premiers aéroports européens sont Londres-Heathrow (77,9 millions de passagers, +3,1%), Paris CDG (69,4 millions de passagers, +5,4%) et Amsterdam/Schiphol (68,4 millions de passagers, +7,7%). Viennent ensuite Francfort (64,3 millions de passagers, +6,1%), Madrid (52 millions de passagers, +5,8%), Barcelone (46,8 millions de passagers, +7%), Londres-Gatwick (45,5 millions de passagers, +5,5%), Munich (44,5 millions de passagers, +6,6%), Rome-Fiumicino (40,8 millions de passagers, -1,8%), Paris-Orly (32 millions, +2,6%).