Ligue 1 : Montpellier manque le coche à Angers, Saint-Etienne enchaîne contre Reims

Après le nul du LOSC contre Strasbourg (0-0), Montpellier avait une énorme occasion de prendre la deuxième place du championnat en cas de victoire à Angers. Les Héraultais, qui restaient sur une balade contre l’OM (3-0), alignaient le même onze. En face, Stéphane Moulin devait une nouvelle fois se passer de son capitaine, Ismaël Traoré, suspendu. Une fois le coup de sifflet donné, les locaux se positionnaient haut sur le terrain et tentaient de mettre dans le dur la défense de Montpellier, à l’image d’un excellent centre de Manceau sorti par Lecomte (14e), ou d’une bonne intervention d’Hilton sur un centre dangereux de Bahoken (35e). Les Montpelliérains tentaient par intermittence, sans se montrer dangereux avant la pause (0-0). Mais au retour des vestiaires, Le Tallec se blessait et quittait la pelouse (54e). Et à vingt minutes de la fin, Romain Thomas reprenait victorieusement un corner de Capelle pour ouvrir le score (1-0, 70e). Dans la foulée, Mollet frappait vicieusement un coup-franc mais Butelle restait vigilant (71e). Les Montpelliérains poussaient, sans réussite. Angers remportait son deuxième succès de la saison à domicile (après le LOSC) et remontait à la 12e place. De son côté, Montpellier perd son deuxième match de la saison et reste troisième, réalisant la mauvaise affaire de la soirée.

De son côté, l’ASSE voulait rester au contact de Lyon. Opposés à Reims, Jean-Louis Gasset choisissait de titulariser Romain Hamouma dans le couloir droit. De son côté, le Stade de Reims voulait confirmer après ses deux dernières victoires en championnat, contre Rennes (2-0) et Monaco (1-0). Pour ce match, David Guion faisait confiance à Mathieu Cafaro, buteur contre l’ASM, et Rémi Oudin, double buteur face aux Bretons. Et dès les premières secondes, Mathieu Debuchy ouvrait le score de la tête après un coup-franc de Wahbi Khazri (1-0, 1ère). Malgré plusieurs bonnes actions rémoises, l’ASSE doublait la mise grâce à Khazri, qui trompait Mendy d’une frappe croisée (2-0, 40e). A la pause, les Verts menaient sereinement (2-0). En seconde période, les Rémois accéléraient mais ne trouvaient pas la faille, à ’image d’une grosse occasion manquée par Ojo (64e). Dans la foulée, Hamouma manquait une occasion de tuer le match, mais la défense revenait bien (72e), avant que Cabella ne voit sa volée passer à côté (80e). Avec ce succès convainquant, l’ASSE remonte à la cinquième place, à deux points du podium. De son côté, Reims perd une place et est 9e.

Nîmes termine à 9, Toulouse surpris par Amiens

Après avoir mis fin à une série de neuf matches sans victoire en battant Dijon (4-0), Nîmes voulait enchaîner face à Nice. Les locaux, 13e du classement, devaient faire sans Sofiane Alakouch, blessé. En face, Nice (9e) était privé de Saint-Maximin, également absent sur blessure. Et dès le début de match, Malang Sarr faisait faute sur Sada Thioub dans la surface. Umut Bozok s’élançait mais Benitez sortait son penalty (6e). Cependant, après un bon début de match, les Crocodiles perdaient Faitout Maouassa, exclu après deux cartons jaunes (21e). Si Balotelli manquait une grosse occasion (39e), Landre prenaient lui un carton rouge direct après une énorme faute sur Attal (45e+2). A la pause, les deux équipes étaient dos à dos, mais les Crocodiles allaient jouer la seconde période à 9 contre 11. En seconde période, Balotelli armait une grosse frappe au sol, mais Bernardoni sortait un arrêt réflexe incroyable (54e), avant de sortir des frappes de Jallet et Balotelli (60e). Mais dans la foulée, Atal reprenait victorieusement un centre venu de la gauche (0-1, 61e). Dix minutes plus tard, l’Algérien avait une nouvelle occasion mais Bernardoni sauvait les siens d’une belle manière (73e). Les Aiglons maintenaient la pression mais ne marquaient plus. Nice l’emportait et remontait à la sixième place. De son côté, Nîmes descend à la 14e place.

Enfin, Toulouse recevait Amiens pour un match entre équipes en difficulté. Les locaux, qui n’ont remporté aucun match depuis le 1er septembre dernier contre Guingamp (2-1), tandis que les visiteurs n’avaient plus gagner depuis un mois, contre Dijon (1-0). Et dans les premières secondes, Toulouse manquait une énorme occasion puisque Gradel trouvait la transversale amiénoise (3e). Dans la foulée, Gurtner réalisait une double parade, face à Gradel et Moubandje (12e), avant de sauver les siens devant Leya Iseka (27e). Mais contre le cours du jeu, les Amiénois ouvraient le score après une belle combinaison entre Ghoddos et Blin. L’ancien Toulousain crucifiait ses anciens partenaire d’une frappe du droit (0-1, 28e). Malgré de nombreuses occasions, Toulouse rentrait aux vestiaires mené (0-1). Au retour des vestiaires, Gouano sortait sur civière, blessé (53e). Et après un déboulé de Dossevi, Gradel croyait égaliser en croisant sa frappe, mais l’arbitre (après consultation de la VAR) refusait le but pour un hors-jeu bien réel (68e). Dix minutes plus tard, Durmaz trouvait Dossevi, mais ce dernier ne s’appliquait pas et sa frappe s’envolait (80e). Malgré plusieurs grosses occasions et une fin de match folle, les Violets s’inclinaient (0-1) et voyaient l’adversaire du jour revenir à un point. Amiens sort de la zone rouge et monte à la 16e place.

Les résultats de la soirée :

- Toulouse FC 0-1 Amiens SC : Alexis Blin (28e) pour Amiens

- Nîmes Olympique 0-1 OGC Nice : Youcef Atal (60e) pour Nice

- Angers 1-0 Montpellier : Romain Thomas (69e) pour Angers

- Saint-Etienne 2-0 Reims : Mathieu Debuchy (1re) et Wahbi Khazri (39e) pour Saint-Etienne

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de