James Harden et DeMar DeRozan, adversaires et amis depuis 15 ans

Tous deux nés à Los Angeles, à trois semaines d’écart, DeMar DeRozan et James Harden sont proches depuis toujours ou presque. Chaque été, on les retrouve à la Drew League, et comme l’avait expliqué le néo-Spur il y a quelques années, cela fait désormais plus de 15 ans qu’ils se connaissent et se défient !

« On a grandi ensemble avec James. On se connaît depuis qu’on a 13-14 ans. On est tous les deux de Compton, on jouait tous les deux au basket » racontait le nouvel arrière de San Antonio en 2014. « On a fini par se rencontrer parce qu’on avait des potes en commun. On rêvait ensemble d’arriver un jour jusqu’en NBA. Mais à l’époque, il n’avait pas un poil sur le menton, pas de barbe, rien ! Je le suivais de près parce que lui avait un an d’avance. Donc, je me mesurais un peu à lui et je voyais ce qu’il faisait quand il est passé au niveau universitaire. J’ai joué contre lui quand il était à Arizona et moi à USC. On a été drafté la même année. On s’est poussé mutuellement ».

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, et ils ont remporté ensemble le titre mondial puis l’or olympique avec Team USA, et ce soir, ce sera leur premier duel 100% texan. « Je n’ai pas encore pris le temps d’y penser, mais c’est cool », explique le barbu de Houston dans le Chronicle. « On a la chance d’être au top du rêve qu’on avait plus jeune. »

« DeMar est un gars discret, donc c’est une situation parfaite pour lui »

Un rêve qui n’a pas brisé leur lien.

« Je le considère comme un membre de ma famille », assure DeMar DeRozan. « On échange beaucoup. On a le même cercle d’amis. On parle toujours de nos situations. C’est incroyable de voir où on en est alors qu’on partait de rien. »

Désormais dans la même conférence et de surcroit dans la même division, les deux joueurs vont se croiser plus souvent, et James Harden se réjouit d’ailleurs de l’intégration réussie de son ami à San Antonio.

« Je suis heureux qu’il le soit. Il est dans une excellente situation. Je pense que Gregg Popovich va l’aider, comprendre le joueur qu’il a entre les mains et lui offrir la liberté de faire ce qu’il veut. DeMar est un gars discret, donc c’est une situation parfaite pour lui. »

Et DeMar Derozan de conclure sur le match de ce soir : « Dès que j’ai l’opportunité de jouer contre lui, c’est toujours des moments mémorables quand on pense à d’où on vient et où on est aujourd’hui. C’est toujours plaisant. »

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de