Football féminin: Les Bleues brillent face au Brésil à huit mois de la Coupe du monde

Ce ne sont pas les derniers ajustement que sont venues chercher les Bleues à l’Allianz Riviera. Ce samedi soir, l’
équipe de France féminine de football affrontait le Brésil, une ultime rencontre avant le tirage au sort des groupes de la Coupe du monde le 8 décembre. Et les Bleues ne se sont pas contentées de peaufiner les détails. Elles ont brillé face à une Seleçao diminuée, s’imposant 3-1 à huit mois du Mondial.

Delphine Cascarino signe son premier but en Bleue.

C’est un plan B qui s’est finalement révélé être une très bonne option. Delphine Cascarino n’aurait pas dû se retrouver sur la pelouse de l’Allianz Riviera ce samedi soir. Sélectionnée en équipe B, elle a finalement été rappelée par la coach Corinne Diacre pour intégrer le groupe France, après le forfait d’Eugénie Le Sommer. Pari gagnant. A la 23e minute de jeu, l’attaquante lyonnaise se retrouve seule dans la surface, oubliée par la défense brésilienne. Delphine Cascarino reprend du droit un centre de Diani, et envoie le ballon au fond de la cage. 1-0 pour l’équipe de France. Et un premier but en sélection pour cette jeune joueuse de 21 ans.

Le Brésil souffre de ses absences

Marta et Cristiane. Ce sont les deux joueuses à l’origine de la dynamique offensive brésilienne. Blessées, elles n’ont pas fait le déplacement jusqu’à Nice. Des absences qui se sont ressenties du côté de la Seleçao. Manquant de percussion en attaque, timides en défense et privées de leurs pépites, les Brésiliennes n’ont jamais trouvé la clef pour l’emporter, n’inquiétant la gardienne Sarah Bouhaddi qu’à la dernière minute. A la 95e, Darlène réduit l’écart en marquant l’unique but brésilien. 

Des gestes techniques qui réveillent l’Allianz Riviera

Qui a dit que le football féminin n’était pas impressionnant ? Certainement pas le public (très familial) niçois venu en petit nombre ce samedi, seuls 12.000 supporters occupaient le premier anneau du grand stade de 35.000 places. Les Bleues se sont occupé de réchauffer l’ambiance. D’abord avec des gestes techniques. Juste avant la mi-temps, Amel Majri inflige un petit pont à son adversaire. L’Allianz élève la voix. Au retour des vestiaires, c’est Elise Bussaglia qui frappe un coup franc direct. Le ballon tape la barre transversale avant de se loger dans les filets. Puis Wendie Renard creuse l’écart sur un coup franc à la 75e. 3-1 score final pour les Françaises.

Le coup-franc est loin ??? No problemo pour la joueuse du @fcbarcelona_fra, même aidée par la gardienne. #FRABRE pic.twitter.com/ZiQ4pyu3Uf— Cœurs de Foot (@coeursdefoot) November 10, 2018

Un jeu séduisant, comme un avant-goût de la Coupe du monde en terre azuréenne. Du 7 juin au 7 juillet, le Mondial de football féminin se déroulera en France. Six rencontres se disputeront sous l’œil des supporters niçois, dont un huitième de finale et le match pour la troisième place. Les Bleues leur auront donné envie de revenir.

SportFootball féminin: Face à la France, les Brésiliennes seront privées de leur pépite Marta 

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de