En mettant Tony Bellew au tapis, Oleksandr Usyk reste champion du monde des lourds-légers dans les quatre catégories

Un enchaînement droite-gauche à la pointe du menton de Tony Bellew et le Britannque s’effondrait en laissant Oleksandr Usyk lever les bras. Le combat était fini, l’Ukrainien restait champion du monde des lourds-légers dans les quatre catégories (WBC, WBA, WBO et IBF) et confirmait ainsi sa réputation de stratège du ring.

Car s’il a dominé, il a fallu attendre la huitième reprise pour voir Usyk accélérer le rythme d’un combat dont on avait l’impression qu’il se contentait de contrôler. De fait, la boxe de l’Ukrainien n’est pas spectaculaire, mais elle est diablement efficace. Patient, dans l’analyse de son adversaire, il sait attendre son heure pour placer des coups définitifs. Face à ce défi, Bellew n’avait pas les armes pour lutter. Trop passif, pas assez décisif lorsqu’il touchait, il n’a fait que reculer l’inévitable, le sacre total d’Usyk.

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de