Air Arabia connecte les villes marocaines

Entreprises

air-arabia-088.jpg

 Fès est connectée à Agadir, Tanger et Errachidia par Air Arabia à partir de 250 DH TTC. «Ces vols viennent compléter le réseau intérieur de notre compagnie au départ de Fès, et qui compte déjà Fès-Marrakech lancée en juin 2017, en partenariat avec l’ONMT», souligne Laila Mechbal, DG d’Air Arabia  (Ph. YSA)

Fès-Agadir en une heure. Fès-Tanger ou encore Fès-Errachidia en 35 minutes. Ceci est désormais possible grâce aux nouvelles dessertes lancées jeudi dernier, par la compagnie Air Arabia. Des vols, tant attendus, qui assurent la connexion de la capitale spirituelle avec le nord et le sud du Royaume. L’Economiste revient sur les principales étapes d’un véritable décollage aérien et touristique.

■ L’idée de Zouitene qui a fédéré les professionnels et élus
En effet, tout a commencé le 30 juin 2016. Abderrafie Zouitene, alors patron de l’ONMT, croyant dur comme fer dans le potentiel de la ville de Fès à pouvoir drainer des touristes de Marrakech, Agadir, Errachidia et autres, lance le défi. «Grâce au renouveau de la médina amorcé par SM le Roi, cette ville connaîtra un bel essor», argue le président de la Fondation Esprit de Fès. C’est ainsi qu’il a initié un partenariat perenne avec la compagnie Air Arabia, professionnels du tourisme, autorités et élus de la région. Résultat: l’aéroport de Fès-Saïss constitue un véritable hub  pour la compagnie leader du transport aérien à bas coût. Celle-ci a mis à la disposition de la région deux appareils dès l’été 2018. Elle a également créé de nouvelles dessertes au départ de Fès, en plus de 1.000 emplois dont 200 directs.

■ L’engagement de la compagnie Air Arabia
Concrètement, l’engagement de la compagnie a nécessité un appui de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) dans le cadre d’un contrat co-marketing, mais également une subvention de la part des collectivités locales.
Pour le premier volet, l’Office prend en charge des opérations promotionnelles et autres au profit des compagnies low cost. Pour le reste, les collectivités territoriales ont voté des subventions annuelles au profit d’Air Arabia. Et les résultats sont très probants puisque Fès réalise une croissance à deux chiffres en termes d’arrivées et de nuitées. Ainsi, la compagnie a mis deux avions de type A 320 à la disposition de sa nouvelle base aérienne. De 3 fréquences hebdomadaires, la compagnie est passée à 31 fréquences en 2018, soit 10 fois qu’en 2016. Il en est de même pour le nombre des voyageurs qui a grimpé de manière exponentielle en deux ans (de 54.000 à plus de 500.000). En fait, grâce à l’installation de son hub aérien, le transporteur est en phase d’atteindre une capacité annuelle (aller/retour) de 560.000 sièges. Pour les remplir, il a proposé de nouvelles routes aériennes reliant Fès et plusieurs villes en Europe. Par ailleurs, la compagnie a lancé des connexions régionales entre Fès et Marrakech, Agadir, Tanger, et Errachidia.

■ 250 DH TTC, un prix d’appel très attractif
«Les vols sont disponibles à partir de 250 DH TTC l’aller simple. Et ce, pour les 80 premiers passagers (300 à 400 DH pour les 94 sièges restants). A noter que nos appareils disposent de 174 sièges», indique Laila Mechbal, DG d’Air Arabia. Selon elle, ces nouvelles dessertes sont opérées en partenariat avec le Conseil de région Fès-Meknès. Elles viennent compléter le réseau intérieur d’Air Arabia Maroc au départ de Fès, et qui compte déjà Fès – Marrakech lancée en juin 2017, en partenariat avec l’ONMT.
La compagnie porte à 12 le nombre de ses lignes domestiques. En fait, le lancement de dix nouvelles lignes intérieures marque une étape supplémentaire dans la démarche de la firme en faveur du rapprochement et de la consolidation des échanges touristiques entre les différentes régions du Royaume. «La compagnie participe ainsi à rendre plus accessibles les voyages intérieurs à destination de villes et territoires qui proposent un patrimoine très riche, des possibilités d’affaires et des activités de loisirs pour toutes les familles», explique Mechbal.
Pour Moulay Ahmed Sentissi, président de l’Association des restaurateurs et également artisan de ce partenariat, «ces nouvelles dessertes ont créé une véritable dynamique au niveau de la région… elles ont ramené une clientèle qui, faute de ligne point à point, préférait d’autres destinations».

■ L’aéroport dépasse le million de passagers
La création des dessertes aériennes avec la ville ocre, la capitale du détroit et la capitale du Souss séduisent une clientèle qui veut profiter du balnéaire à Agadir et Tanger, l’ambiance festive de Marrakech, et le musée vivant de Fès. Ces nouvelles liaisons boostent également le trafic aérien au niveau de l’aéroport Fès-Saïss. Pour Noureddine Laghni, directeur de cet aéroport, «grâce à la densification du transport aérien, le nouveau terminal a enregistré, jusqu’au 31 octobre, 8.819 mouvements d’avions, soit une hausse de 22,12% par rapport à 2017». La même tendance est observée au niveau du nombre des passagers transportés, avec 1,08 million de voyageurs (du 1er janvier au 31 octobre 2018), soit une hausse de 17%.

Poursuivre le développement

La compagnie aérienne low cost Air Arabia ne cesse de multiplier les routes entre le Maroc et l’Europe. Le leader du transport aérien à bas coût dans la région a lancé, en grande pompe, des dessertes aériennes vers Paris, Bordeaux, Milan, Rome, Cologne, Brussels, Istanbul, Strasbourg, Lyon, Londres et Barcelone, en plus du renforcement des liaisons qui existent déjà avec Toulouse et Montpellier. Ouvertes en collaboration avec l’ONMT, ces liaisons ont permis à Air Arabia Maroc de compléter son réseau en Europe via des lignes directes. Pour ce qui est des nouvelles dessertes intérieures, les voyageurs pour Agadir partiront les jeudis et dimanche, ceux pour Errachidia les lundis et jeudis alors que pour Tanger, les départs sont prévus les lundis et samedis et les retours mardis et samedis.

horaire_air_arabia_088.jpg

Youness SAAD ALAMI

Nareva décroche le projet éolien de Midelt

Nareva décroche le projet éolien de Midelt

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de