YelloPark à Nantes: «Mascarade», «bricolage»… Les critiques pleuvent après la décision de Johanna Rolland

La décision de Johanna Rolland de confirmer la construction d’un nouveau stade pour le FC Nantes, tout en conservant la Beaujoire pour d’autres sports et en annulant la création des 1.500 logements prévus, a surpris tous les observateurs ce vendredi après-midi.

La présidente de Nantes Métropole a justifié ce revirement par les « oppositions et inquiétudes » qui se sont exprimées  lors de la concertation, en particulier celles des riverains et des supporteurs du FCN. Pour autant, cette annonce est loin d’avoir calmé les esprits. Au contraire, elle soulève de nombreuses critiques ce vendredi soir. Tant sur le fond que sur la méthode.

« On nage en plein délire »

« Deux grands stades l’un à côté de l’autre, c’est clownesque, c’est une mascarade, s’insurge Florian Le Teuff, président de l’association A la Nantaise, laquelle défendait l’idée d’une rénovation de la Beaujoire. Qui peut remplir le stade de la Beaujoire à Nantes si ce n’est le FC Nantes ? Personne. Ça n’a aucun sens. J’ai assisté à toutes les réunions de concertation: on n’a jamais entendu un seul acteur parler de ce scénario. On a passé des dizaines d’heures en réunions et aujourd’hui on nous sort du chapeau un autre projet ! C’est choquant. J’appelle tous les élus à retrouver la raison. »

Le porte-parole de la Brigade Loire, principal groupe de supporteurs des Canaris, ne dit pas autre chose. « On nage en plein délire, réagit Jean Morin. Sauver la Beaujoire ne change rien pour nous si ce n’est pas le FCN qui y joue. Il y a un an on nous dit que c’est important de créer des logements, maintenant on s’en moque. On nous disait que la Beaujoire est vétuste, maintenant on la garde sans aucun club. Où est la cohérence ? C’est du bricolage. En plus, sans le projet urbain, on est encore plus inquiet pour le financement du nouveau stade et ses conséquences sur le club. »

« Deux stades, c’est ridicule »

Michel, habitant du quartier Beaujoire, opposé depuis le départ au projet urbain YelloPark, avoue être « satisfait de ne plus avoir la forêt d’immeubles qui était prévue ». Mais il ne valide tout de même pas la décision de la métropole. « Deux stades, c’est ridicule. Ça ne va pas régler le problème du stationnement, le béton dominera toujours sur les espaces verts. Et puis quel contribuable nantais sera satisfait de payer pour l’entretien d’un stade vide ? A quoi servent toutes les réunions si ce sont les élus qui décident seuls dans leur coin ? Je ne comprends pas. »

De son côté, l’opposition de droite à la mairie de Nantes dénonce « l’impréparation, l’amateurisme et le manque de vision » de la présidente de Nantes Métropole sur ce dossier.

Sur les réseaux sociaux, les réactions à chaud des Nantais sont également plutôt sévères.

Deux stades à Nantes de 35 000 et 40 000 places côte à côte, c’est tellement grotesque que j’en suis presque gêné pour toi @Johanna_Rolland. Tu t’es mise dans ce merdier toute seule cocotte, faudra assumer en 2020 🙂— Alexandre H. (@_AlexHack) November 9, 2018

Donc Nantes garde La Beaujoire mais ils construisent quand même un deuxième stade. WTF. #YelloPark— Sanmibor (@sanmibor) November 9, 2018

Attendez j’avais pas bien compris on va faire jouer le stade Nantais (rugby) à La Beaujoire 😭 ? Un stade de 38000 places pour une equipe de 3eme division de rugby 😭 Je suis totalement mort de rire là 😭 #FCNantes #Yellopark— Ronginho 🔰 (@ronginho) November 9, 2018

Sans faute de la part de la mairie de Nantes : – construire un 2eme stade sans détruire le 1er, et donc prévoir aucune place de parking – rénover l’aéroport a un cout plus élevé que celui de NDDL- me refuser des travaux alors que je respecte le PLU— Alex 🇲🇨 (@alexsllr) November 9, 2018

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de