Vers un lobbying turc puissant en France?

Le Forum de Paris sur la paix qui aura lieu les 11, 12, 13 novembre 2018 coïncidant avec la commémoration du centenaire de l’Armistice, à l’initiative d’Emmanuel Macron, a pour but de rassembler les États et société civile qui prônent le multilatéralisme pour agir contre un système international en crise.

Les tensions géopolitiques grimpent, la démocratie recule, les droits de l’Homme sont bafoués, les inégalités se creusent. Le président français, lors de la  73eme cession du conseil de sécurité de l’ONU avait lourdement insisté sur la nécessité d’une réflexion multilatérale   ;

Certains ont choisi la loi du plus fort. Mais elle ne protège aucun peuple. Nous choisissons une autre voie :le multilatéralisme. Je crois profondément à la souveraineté des peuples et, dans le même temps, à une coopération renforcée. Nous ne gagnerons au XXIe siècle qu’avec un multilatéralisme fort. Je ne crois pas à un grand peuple mondialisé, mais je crois en des valeurs universelles. »

La Turquie, invitée au Forum de Paris.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, qui martèle continuellement que le « monde est plus grand que 5 » en désignant les 5 membres permanents de l’ONU qui décident du sort de centaines d’autres états, invité à ce forum par le président français, a confirmé sa présence.

Les 2 présidents ainsi que le président russe et la chancelière allemande s’étaient rencontrés fin octobre lors du sommet d’Istanbul dans le cadre du processus de paix en Syrie.

Pression de la diaspora arménienne sur le gouvernement français

Le Conseil de Coordination des Associations Arméniennes de France (CCAF) demande à Emmanuel Macron de ne pas inviter la Turquie à ce forum. Dans une tribune au « Monde » un collectif de personnalités s’indigne de la présence d’Erdogan au motif que « la paix ne saurait passer par des non-dits ou la complaisance envers les crimes du passé comme du présent. »

agacé par les attaques perpétuelles et haineuses des associations arméniennes, l’ensemble des associations franco-turques s’est uni pour répondre à cette démonstration de haine par l’intermediaire d’un communiqué de presse commun.

 Vers un lobbying turc en France?

DITIB France.

UID France.

Federation Turque de France.

COJEP France.

Union des Associations Culturelles Turques de France.

Alliance des juristes Franco-Turcs.

Toutes ces associations turques se sont unies dans le but de répondre aux doléances de la diaspora arménienne au président français, par un communiqué de presse commun.

Ce communiqué est le 3 éme dans son espèce venant cimenter les liens de ces différentes organisations. Mettant un travail en commun, ces collectifs sont en phase même avec l’esprit de ce Forum de Paris qui rejette l’individualisme au profit d’une cohésion harmonieuse.

Peut- on parler de la naissance d’un lobbying turc en France?

De l’union naît la force

Jean de la Fontaine illustre bien ce proverbe dans son apologue où un père, avant de mourir, avertit ses fils que s’ils restent unis comme un faisceau de dards, ils seront invincibles, mais qu’ils périront s’ils veulent vivre isolés.

ATD

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de