Vendée. La messe d'Armistice devant la maison Clemenceau n'aura pas lieu

Une messe devait être célébrée devant la maison de Clemenceau à St-Vincent pour le centenaire de l’Armistice. Face à l’opposition des descendants, le projet a été abandonné.

Pas de messe de centenaire de la Grande Guerre devant la maison Clemenceau de Saint-Vincent-sur-Jard. Après concertation, la cérémonie religieuse devrait avoir lieu à l'église.
Pas de messe du centenaire de la Grande Guerre devant la maison Clemenceau de Saint-Vincent-sur-Jard. Après concertation, la cérémonie religieuse devrait avoir lieu à l’église. (©Wikipédia)

La missive est partie dans toutes les bonnes boîtes aux lettres. Une invitation du président de la communauté de communes Vendée Grand Littoral, Maxence de Rugy, et du maire de Saint-Vincent-sur-Jard, Robert Chabot, pour la grande commémoration du centenaire sur l’esplanade de la maison Clemenceau à Saint-Vincent-sur-Jard. En présence du préfet de la Vendée, Benoît Brocart, et Yves Auvinet, président du conseil départemental de la Vendée.

Face à la bâtisse du « Père la Victoire », la cérémonie devait débuter par une messe célébrée par l’évêque de Luçon, Monseigneur François Jacolin. Une hérésie lorsqu’on connaît le combat du Tigre pour la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Comme en témoigne son discours prononcé à La Roche-sur-Yon le 30 septembre 1906.

Alertés par les libres penseurs et les députés, Pierre Henriet et Philippe Latombe, les descendants de Georges Clemenceau n’ont pas tardé à manifester leur opposition et « réglé le problème ».

« Chaque partie organisatrice a pris conscience que cette célébration sur l’esplanade de la maison de Geroges Clemenceau était antinomique et absurde », a indiqué Tristan Clemenceau, arrière-arrière-petit-fils du héros national.

Après concertation, la messe devrait finalement avoir lieu dans l’église de Saint-Vincent-sur-Jard.

L'invitation.
L’invitation. (©JPY)

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de