Un miracle au Stade Océane en faveur du Havre AC face à Sochaux

Le Havre, France

Totalement perdus en première mi-temps, les havrais ont fait craindre le pire, dépassés qu’ils étaient dans tous les compartiments du jeu : possession, maîtrise, agressivité, duels. Logiquement, les normands ont ainsi et d’abord concédé l’ouverture du score, avec un but contre son camp de Harold Moukoudi (8′), avant que les doubistes n’enfoncent le clou par l’intermédiaire de Amanuel Anderson (60′). 

Les hommes d’Oswald Tanchot, totalement apathiques pendant plus d’une heure, ont alors obtenu deux penaltys, transformés par Hervé Bazile (65′) puis par Zinédine Ferhat (75′). Métamorphosés, les hommes d’Oswald Tanchot ont lâché les chevaux et ont fini cette partie en boulet de canon, avec un chef d’oeuvre de Alimami Gory dans les arrêts de jeu (93′), sur un service fantastique de Imad Abdelli et une un appui de Jamal Thiaré. Une victoire arrachée avec la tête et les tripes, la troisième à domicile et la sixième cette saison. A noter que les entrants (Thiaré, Kadewere et Abdelli) ont fait un bien fou, tout comme le changement de système opéré par le coach. 

Au classement, le HAC remonte à la 7ème place, avec 22 points. 

Alors que ses partenaires plongeaient, en première mi-temps, Alimami Gory a été le seul, peut-être avec Samba Camara, a gardé la tête hors de l’eau et à se montrer dangereux. En deuxième période, l’attaquant havrais a insisté, élevé son niveau de jeu et permis à son équipe d’emporter les trois points sur un enchaînement phénoménal, en signant son quatrième but de la saison. Oswald Tanchot salue la prestation et le geste du buteur. 

Oswald Tanchot évoque le but de Alimami Gory

Analyse de la rencontre, par Bertrand Queneutte :

Une fois encore, le public havrais est passé par toutes les émotions

Des émotions, enfin ! Le défenseur Denys Bain répond à France Bleu Normandie : 

Denys Bain après la victoire du HAC

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de