Toyota Corolla, le break hybride monte en gamme

La motorisation hybride de la Corolla affiche la puissance respectable de 180 ch. / www.sebastienmauroy.com

ESSAI – Six mois avant son lancement, nous avons eu l’opportunité de prendre les commandes de la nouvelle Corolla Touring Sports, première Toyota à être animée par le moteur hybride de la Lexus UX 250h.

La fronde anti-diesel qui prospère en Europe et la chasse aux sorcières qui l’accompagne font les affaires de Toyota. Le constructeur japonais n’a jamais été un ardent défenseur des motorisations diesels, et c’est plus par nécessité qu’il s’y était plié, préférant de loin mettre l’accent sur la technologie hybride dont il est l’un des pionniers et qu’il promeut depuis plus de vingt ans. À l’époque, l’ingénieur Hiroyuki Tsukashima, l’un des pères du moteur hybride, raconte que «le président du groupe avait demandé à ses équipes de développer une solution permettant de réduire de manière drastique les émissions de CO2 et surtout les émissions de particules et d’oxydes d’azote». En plus de vingt ans, 12,5 millions de clients dont 2,1 millions d’Européens ont acheté ses véhicules hybrides. Et l’histoire semble s’accélérer sous la double impulsion du discours fustigeant le gazole et du renouvellement de la gamme essence-électricité.

Cette nouvelle génération de la berline compacte de Toyota, commercialisée au printemps en berline 5 portes puis avant les vacances estivales en break Touring Sports, ne se prénommera plus Auris, comme cela avait pourtant été entériné. Le constructeur japonais a fait machine arrière, renouant avec la Corolla, un patronyme mondialement connu. La douzième génération d’un véhicule qui s’est écoulé à plus de 45 millions d’unités depuis 1966 est porteuse d’une profonde remise en question. Dans une optique de standardisation, la Corolla repose désormais sur la plateforme modulaire TNGA partagée par de nombreux modèles de la gamme, dont la famille Prius et le nouveau SUV compact Lexus UX. Cette structure se targue d’afficher une rigidité augmentée de 60 %, un (…) Lire la suite sur Figaro.fr

Ford Mondeo SW Hybrid, le break électrifié 
Peugeot dévoile son plan produit jusqu’en 2024 
Mitsubishi Outlander PHEV: la pleine maîtrise de l’hybride rechargeable 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de