Savigny-le-Temple. Une famille de quatre personnes frappée sans raison

Les policiers de Moissy-Cramayel ont reçu les félicitations du parquet pour la qualité de leur enquête
Les policiers de Moissy-Cramayel ont reçu les félicitations du parquet pour la qualité de leur enquête (©illustration)

Cinq jeunes majeurs qui avaient frappé sans raison une famille de quatre personnes à Savigny-le-Temple, avenue des Régalles, ont été jugés en comparution immédiate ce jeudi 8 novembre. Le tribunal correctionnel de Melun les a condamnés à six mois de prison avec sursis pour ces violences en réunion.

La brigade de sûreté urbaine du commissariat de Moissy-Cramayel a reçu les félicitations du parquet pour la qualité de son enquête. « Grâce à la vidéosurveillance, nous avons pu déterminer qui avait fait quoi. C’était particulièrement violent », indique un policier.

Violences gratuites

Une mère de famille, ses deux fils et sa belle-fille ont ainsi été roués de coups de pied et de poings le 1er novembre. Les victimes ont eu de 2 à 7 jours d’incapacité totale de travail. C’est le plus jeune, âgé de 17 ans, qui a été le plus sérieusement blessé.

« Nous sommes dans le thème actuel des violences purement gratuites, souligne-t-on au commissariat. Les deux groupes de Savigniens se connaissaient antérieurement mais le motif reste mystérieux. »

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de