Sauber cherche un deuxième pilote de réserve

L’écurie suisse alignera Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi en 2019, mais a conservé Marcus Ericsson pour qu’il devienne son réserviste et essayeur. Le Suédois a toutefois saisi l’opportunité d’un engagement à plein temps en IndyCar, et devra donc être remplacé sur certaines manches F1.

Au total, huit week-ends de Grand Prix sont concernés, auxquels pourraient s’en ajouter compte tenu des contraintes de voyage et de décalage horaire entre le continent américain et les lieux des courses en F1.

Pascal Wehrlein, qui a piloté chez Sauber en 2017, a fait partie des pistes évoquées, d’autant que le pilote allemand pourrait compléter le rôle de réserviste à temps partiel chez Sauber par un autre rôle de pilote de développement avec Ferrari. Cependant, Frédéric Vasseur semble écarter ce scénario, d’autant que Wehrlein doit lui aussi composer avec son calendrier Formule E. 

“Sincèrement, nous n’en avons jamais parlé”, explique à Motorsport.com le directeur de Sauber. “Et si Wehrlein faisait du simulateur pour Ferrari, je pense qu’il resterait à l’usine [pendant les Grands Prix]. À Monza et Monaco, on pourrait le faire.”

“Pour moi, la stratégie serait d’investir davantage dans un jeune pilote auprès de Marcus pour essayer de préparer l’avenir. Ce serait davantage cette philosophie qu’une autre. Mais actuellement, c’est difficile de trouver quelqu’un avec 40 points [de Super Licence] !”

Frederic Vasseur, directeur de Sauber sur le muret des stands

Le fait de ne pas avoir Marcus Ericsson à disposition de l’écurie tout au long de l’année prochaine n’est en tout cas pas vécu comme un problème chez Sauber, et le fait qu’il reste engagé dans une compétition est vu d’un bon œil au cas où il faudrait faire appel à lui.

“Je pense qu’il voulait rester en monoplace, et après la F1, l’IndyCar est probablement ce qu’il y a de plus compétitif”, estime Frédéric Vasseur. “Il avait beaucoup d’opportunités pour faire quelque chose d’autre, en Formule E, en Endurance, mais il voulait rester dans le championnat le plus compétitif. Je pense que ça marchera bien pour Marcus.” 

“C’est assez dur de ne rien faire et d’attendre, même si Paul di Resta l’a fait l’année dernière et a été très impressionnant [en remplaçant Felipe Massa chez Williams]. Mais je pense que ce n’est pas une situation facile. Conserver la pression de la course est probablement ce qu’il y a de mieux. Nous verrons avec le calendrier quelle sera la priorité de Marcus. Dans tous les cas, il sera lié à l’équipe, et nous conserverons une relation forte.”

Propos recueillis par Adam Cooper  

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de