Quand Christine Lagarde s'inquiète de l'aveuglement des élites, de la montée des populismes ET de la baisse de la …

Dans une interview donnée au quotidien économique Les Echos, la directrice du FMI, Christine Lagarde s’inquiète de la montée des populismes et du ralentissement de la croissance mondiale et estime que la globalisation doit évoluer d’une façon différente, avec un meilleur respect des règles du jeu.

Atlantico : Dans une interview donnée au quotidien économique Les Echos, la directrice du FMI, Christine Lagarde s’inquiète de la montée des populismes mais également du ralentissement de la croissance mondiale. Au-delà de ces propos, existe-t-il un lien entre ces deux phénomènes, peut-on accuser les populistes de provoquer ce ralentissement ?

Rémi Bourgeot : Le ralentissement de la croissance mondiale est surtout lié au caractère quelque peu artificiel ou mécanique de la reprise après la crise mondiale, reprise qui ne s’est pas traduite par des gains de productivité importants, que ce soit dans les pays développés ou émergents. Les programmes de relance monétaire ont permis, dans un certain nombre de pays, de remettre à flot la dynamique de la demande et du crédit, parfois en conduisant simultanément à des bulles sur divers actifs financiers et immobiliers, ou à l’envolée de certaines devises sous le coup d’afflux de capitaux venus des pays développés puis à leur chute.  Le retrait de ces programmes monétaires, et le durcissement de la politique des grandes banques centrales plus généralement, laisse une économie mondiale quelque peu démunie face au manque de moteurs pour alimenter la croissance.

Les gains de productivité plafonnent à des niveaux peu élevés à peu près partout et nous avons un phénomène de désindustrialisation qui se répand dans les pays émergents en plus des pays développés, au profit de créneaux de service moins productifs. Les autorités publiques se sont retrouvées à peu près armés, quand elles l’ont voulu, pour lutter contre la crise en usant de ces outils de relance ; ce qui a progressivement permis de (…)lire la suite sur Atlantico

La France, la croissance et les vacances
Pourquoi la reprise de l’inflation en Europe va peser sur la croissance
Pourquoi la surchauffe de l’économie américaine est une menace pour la croissance mondiale

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de