Pro D2. Vannes frôle l'exploit à Mont-de-Marsan

Si Andrew Cramond a trouvé la faille à la 52’, le RCV a fini par plier.
Si Andrew Cramond a trouvé la faille à la 52’, le RCV a fini par plier. (Photo archives Nicolas Créach)

Incapables de tuer le match d’entrée, les Montois ont bataillé toute la rencontre face à une valeureuse équipe bretonne, souvent dépassée mais qui n’a jamais cessé de croire en ses chances, vendredi, à l’occasion de la 11e journée de Pro D2.

Même si les trois premiers points inscrits par l’ouvreur vannetais Moeke (0-3, 5’) sont les seuls marqués par le RC Vannes en première période, les Bretons ont été les plus prompts à déflorer le tableau de marque. À l’inverse, les Montois se sont servis de leur domination en mêlée fermée pour enchaîner les pénalités (trois lors des trois premières), par le pied de Laousse-Azpiazu (9-3, 23’). Et cette supériorité du pack est la bienvenue, car la pluie fine qui a arrosé la pelouse, mène la vie dure aux trois-quarts stadistes. Malgré un rideau vannetais à la limite de la rupture, les locaux n’arrivent pas à franchir la ligne bretonne. Les Vannetais ne parviennent pas à rivaliser balle en main. La cause ? Leur indiscipline et les fautes de main répétées dans le camp landais, à l’image de ce cafouillage du capitaine vannetais Payen à la suite d’une touche gagnée par les siens (26’).


Cramond passe en force


Dès la reprise, les Vannetais se montrent plus performants en mêlée, et après un balayage du terrain dans sa largeur, le deuxième ligne Cramond parvient à franchir le rideau montois pour filer à l’essai (9-10, 53’).

Mais la réplique ne tarde pas : à peine entré, le demi de mêlée souletin Christophe Loustalot file à l’essai pour convertir le premier gros temps fort montois, et redonner l’avantage aux siens (16-10, 61’). Moeke, l’ouvreur néo-zélandais de Vannes, manque réduire l’écart au pied, plein axe depuis la ligne médiane (63’), mais les Bretons n’abdiquent pas. La pénalité de Moeke, qui se rattrape, les rapproche même à un simple coup de pied. Les Montois se mettent à la faute, souffrent jusqu’au bout, et se font même très peur, sur un essai vannetais annulé par l’arbitre à la 72’.

Le RCV est passé vraiment tout près d’un coup en or !

La fiche technique

Spectateurs : 4 352.

Arbitre : M. Cédric Marchat (Midi-Pyrénées).

LES POINTS. Mont-de-Marsan : 1 essai de Loustalot (61’), 1 transformation de Laousse-Azpiazu (61’), 3 pénalités de Laousse-Azpiazu (9’, 15’, 23’).

Vannes : 1 essai de Cramond (52’), 1 transformation de Moeke (53’), 2 pénalités de Moeke (5’, 69’).

Cartons jaunes. Mont-de-Marsan : Pearce (38’) ; Vannes : Jones (38’), Kite (78’).

MONT-DE-MARSAN : Laousse-Azpiazu – Laborde, Ratu, Torfs, J. Cabannes – (o) Talès (Courtade, 37’), (m) Ormaechea (Loustalot, 59’) – Garrault (Bécognée, 65’), Pearce, Brethous (cap.) – Rey (Du Preez, 65’), Damiani – Negrotto (Desmaison, 49’), Khribache (Latterrade, 49’), Muzzio (Hugues, 49’).

VANNES : Popelin – Gougeon (Duplenne, 59’), Mourot (Vulivuli, 70’), Vulivuli (Burgaud, 46’), Salawa (Maiau, 78’) – (o) Moeke, (m) Payen (cap.) (Le Bail, 46’) – Abiven, Kamikamica (Boleinavalu, 56’), Jones – Picquette (Delangle, 63’), Cramond – Maiau (Kite, 32’), Blanchard (Cloostermans, 49’), Neparidze (Sénéca, 49’-75’).

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de