Pourquoi toutes les cloches sonneront en même temps pendant 11 minutes, à 11h, le 11 novembre ?

Dimanche 11 novembre 2018, à 11h, les cloches vont sonner pendant 11 minutes pour célébrer la fin de la Première guerre mondiale.
Dimanche 11 novembre 2018, à 11h, les cloches vont sonner pendant 11 minutes pour célébrer la fin de la Première guerre mondiale. (©Illustration/Adobe Stock)

Pour célébrer la paix et la fin de la Première guerre mondiale, les églises de toute la France sont appelées à faire sonner leurs cloches à toutes volées pendant 11 minutes, à 11h, dimanche 11 novembre 2018.

100 ans après la signature de l’Armistice, Paul Bergamo, le président du Gihec, le groupement des installateurs d’horlogerie d’édifices et d’équipements campanaires (cloches, ndlr), a voulu marquer le coup. Paul Bergamo est aussi le gérant de la Fonderie Cornille Havard, qui fabrique une centaine de cloches par an à Villedieu-les-Poêles-Rouffigny, dans la Manche.

Faire sonner les cloches à toutes volées pour la paix

Véritable passionné, l’homme a souhaité proposer cet événement fédérateur pour célébrer la paix. « En 2014, à l’initiative de l’État, pour commémorer le début du Centenaire de la guerre 14-18, les cloches avaient sonné le tocsin, cette sonnerie oppressante qui annonçait un événement malheureux ou l’appel à la guerre. »

L’amoureux des cloches veut rappeler que ces géantes de cuivre sont aussi là pour célébrer des événements heureux. « En 1918, quelques heures après la signature de l’Armistice, les cloches ont sonné à toutes volées pour annoncer la paix », précise Paul Bergamo.

Célébrer la mémoire des poilus

Le groupement des professionnels a alors proposé aux propriétaires des cloches, qui sont souvent des communes, et aux affectataires, en l’occurrence le clergé, de faire sonner leurs cloches à toutes volées, dimanche 11 novembre, à 11h, pendant 11 minutes.

Nous avons rencontré un engouement exceptionnel… Certains préfets ont même envoyé des circulaires pour inciter les églises à faire sonner leurs cloches !

« La Première guerre mondiale est un conflit qui a généré de nombreux morts et maintenant qu’il n’y a plus de poilus, il apparaît essentiel de célébrer leur mémoire. Tout le monde est touché par ce souvenir douloureux », ajoute Paul Bergamo.

Pour lui, cette initiative est aussi un moyen de revenir à l’une des fonctions premières des cloches : délivrer un message. « Les cloches ont évidemment une fonction religieuse. Mais on oublie souvent que les cloches avaient aussi pour vocation de signaler un incendie, une catastrophe, appeler à la guerre ou encore annoncer un événement heureux comme la paix. « 

Aujourd’hui, les cloches délivrent encore des messages civils comme l’heure ou encore le massacre des chrétiens d’Orient, « un message à mi-chemin entre le civil et le religieux », fait remarquer Paul Bergamo.

Ça va faire du bruit !

Dimanche 11 novembre 2018, des dizaines de milliers de clochers devraient sonner en même temps. « Nous ne pouvons pas savoir combien d’églises vont sonner en même temps car c’est à l’initiative de chacun, il n’y a aucune obligation. Mais au regard des retours que l’on a, il faut croire que presque toutes les cloches devraient sonner ! »

En France, on compte plus de 50 000 églises. Alors attention à vos oreilles, ça va faire du bruit !

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de