Ponctualité : aucune ligne de RER n'a respecté ses objectifs !

Frédéric Sergeur

Publié le

Ponctualité : aucune ligne de RER n'a respecté ses objectifs !
Getty Images

Le bilan de la ponctualité dans les transports en Île-de-France a été présenté. S’il est plutôt bon pour le métro, ce n’est pas vraiment le cas pour le Transilien et les RER.

Si vous avez l’impression que les transports en commun sont loin d’être toujours à l’heure en Île-de-France, vous ne vous trompez pas. C’est ce qu’il ressort du bilan présenté par Île-de-France Mobilités jeudi concernant la ponctualité des métros, bus, RER et le Transilien en 2017.

Lire aussi Metro, RER, routes… quel opérateur mobile a le meilleur réseau dans vos transports ?

Commençons par les bonnes nouvelles : 12 lignes de métro sur 14 ont atteint l’objectif de régularité. Celui-ci est fixé à 96,5% en heure de pointe. Seules les lignes 6 et 7 sont à pointer du doigt pour 2017. Pour 2018, la ligne 13 est pour l’instant repassée en dessous de cet objectif de régularité et est “fortement saturée” selon Île-de-France Mobilités, citée par 20 Minutes.

Le RER D en mauvais élève

Les nouvelles sont toutefois moins réjouissantes pour les RER et le Transilien. Aucune des cinq lignes n’a atteint l’objectif de ponctualité fixé. La situation s’est néanmoins améliorée pour les RER A, B et C, où des lignes affichent toujours des taux de ponctualité très bas (72% sur la ligne du RER B Bourg-la-Reine – Robinson par exemple).

Lire aussi Surprise : la RATP va déployer des bus qui roulent au diesel !

Le RER E connaît une baisse de sa ponctualité, mais reste pourtant le meilleur élève dans cette catégorie (92% de taux de ponctualité). La situation reste un cauchemar par contre pour les usagers du RER D, avec seulement 84% de taux de ponctualité.

Enfin, du côté du Transilien, la situation est contrastée. La ponctualité est en hausse sur les lignes H, K, L, mais en baisse sur les lignes P, J, U. Les lignes N (86,3%) et R (82,5%) affichent par contre des taux de ponctualité en baisse depuis quatre ans. “Structurellement, il y a eu des efforts importants des opérateurs et de vraies améliorations sur le réseau”, a toutefois souligné Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France et d’IDF Mobilités, dont les propos ont été relayés par BFMTV.

©
Capital

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de