Macron inquiet face au retour des «mémoires refoulées» en Europe de l'Est

Emmanuel Macron a exprimé aujourd’hui, à l’occasion d’un débat avec les historiens de la Première Guerre mondiale, sa préoccupation face au retour “des mémoires refoulées” en Europe de l’Est et a plaidé pour un travail renforcé sur la mémoire européenne.

» LIRE AUSSI – Comment Macron a survécu à son «itinérance»

“Une de mes préoccupations contemporaines, ce sont les mémoires blessées, le retour du refoulé dans les mémoires d’Europe de l’Est”, a dit le chef de l’Etat français lors de cet échange à la mairie de Péronne (Somme), organisé à l’occasion du centenaire de l’armistice de 1918.

“C’est préoccupant parce que ça vient percuter le projet européen très profondément”, a-t-il souligné à six mois des élections européennes dans une Union traversée par des lignes de fracture. “Je crois que travailler sur la mémoire européenne, ce travail est sous-utilisé dans nos écoles”.

“Je ne suis pas catastrophiste mais des risques de guerres civiles européennes peuvent réémerger”, a-t-il ajouté. “Des tensions réémergent, le fait national réémerge et (…) les puissances extérieures utilisent beaucoup les points de tensions européens”.

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de