Le Utah Jazz a bien résisté aux Boston Celtics

Cette fois, Gordon Hayward a bien fait son retour à la Vivint Smart Home Arena de Salt Lake City. Parti d’Utah à l’été 2017 mais privé de cette affiche l’an dernier après sa grosse blessure en ouverture de la saison, Hayward a été accueilli par quelques sifflets et huées descendus des tribunes à l’échauffement. Après cela, l’ailier de vingt-huit ans (13 points, 7 passes décisives) n’a pas été un des acteurs principaux de la soirée. Ce rôle est surtout revenu à Joe Ingles. L’Australien a été le détonateur pour Utah. Alors que le Jazz était mené 48-46 à deux minutes de la pause, Ingles a planté trois paniers primés de suite en une minute et seize secondes. Imité à sept secondes de la sirène par Jae Crowder, il a permis à Utah de regagner le vestiaire avec sept points d’avance (58-51).

A la reprise, ce sont Donovan Mitchell et Derrick Favors qui ont pris les choses en main avec cinq points consécutifs chacun pour faire monter l’écart à +13 (68-55). Il culminera à 20 points à la 30e minute (83-63) sur un lay-up de Jae Crowder, face à ses anciens coéquipiers, bien servi par l’incontournable Ingles (7 passes décisives et 27 points au total). Capables de remonter 22 points de retard la veille chez les Phoenix Suns (pour une victoire en prolongation), les Celtics ont tenté de refaire leur retard, malgré l’absence de Kyrie Irving (libéré pour assister aux obsèques de son grand-père).

Le match s’est alors tendu, donnant lieu à quelques accrochages et des fautes appuyées, mais sans jamais aller trop loin (les accolades entre adversaires en fin de partie l’ont montré). Sous l’impulsion de Terry Rozier (titularisé à la place d’Irving et auteur de 21 points) et de Jayson Tatum (22 points), Boston est revenu naviguer pendant plusieurs minutes à quatre petits points du Jazz (111-107, 46e). Un panier de Gobert (double-double à son actif) a redonné un peu d’air au Jazz (113-107, 47e). Puis c’est un panier à trois points de Jae Crowder qui a finalement assuré la victoire d’Utah à 28 secondes du terme dans une salle en fusion, heureuse d’assister à une deuxième victoire consécutive des siens qui avaient perdu leur quatre premiers matches à domicile. Ce succès permet surtout aux hommes de Quin Snyder de retrouver l’équilibre (6 victoires-6 défaites) après un début de saison poussif. Pour les Celtics, c’est la troisième défaite en quatre matches de leur tournée dans la conférence Ouest avant un dernier chez les Portland Trail Blazers dimanche.

M. Ma.

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de