La Birmanie retire une plainte contre des journalistes

Les autorités birmanes ont retiré leur plainte à l’encontre de trois journalistes qui avaient été arrêtés pour avoir critiqué un proche de la dirigeante du pays Aung San Suu Kyi, a appris aujourd’hui l’AFP auprès de leur avocat. Yangon a envoyé une lettre au tribunal, demandant que les accusations soient retirées. “Le juge a pris acte de ce retrait, l’affaire est donc terminée”, a précisé Kyee Myint.

» LIRE AUSSI – Birmanie : l’ONU veut faire exclure l’armée de la vie politique

Kyaw Zaw Lin, Nayi Min et Phyo Wai Win avaient publié début octobre un article critiquant la mauvaise gestion du chef de la municipalité de Rangoun, Phyo Min Thein, un membre important du parti la Ligue nationale pour la démocratie (LND) d’Aung San Suu Kyi, considéré comme un protégé de cette dernière. Les trois journalistes du groupe Eleven Media dénonçaient notamment un prêt contracté sans approbation du parlement local pour l’achat de bus scolaires. Emprisonnés, ils avaient été libérés sous caution fin octobre. L’affaire doit encore toutefois être examinée par le conseil de la presse.

Phyo Min Thein demande que l’article incriminé soit rectifié. Si les journalistes n’acceptent pas et si “la négociation devant le conseil de la presse n’est pas un succès, nous repasserons par la voie judiciaire”, a-t-il averti jeudi dans un entretien aux médias officiels. Le retrait de cette plainte est l’un des rares signes d’apaisement envoyés par les autorités dans le pays qui reste l’un des plus mauvais élèves au monde en termes de liberté de la presse.

Deux reporters birmans de Reuters accusés d'”atteinte au secret d’Etat” pour avoir enquêté sur un massacre de musulmans rohingyas par l’armée ont été condamnés début septembre à sept ans de prison. Ils ont fait appel. Cette condamnation a entaché un peu plus l’image de la prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi, très critiquée pour son silence sur la crise rohingya.

LIRE AUSSI :

» Birmanie: les deux journalistes de Reuters emprisonnés font appel

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de