France – Afrique du Sud : l'exemple de 2009…

Il y avait presque 35 000 personnes dans les tribunes du Stadium de Toulouse pour assister, le 13 novembre 2009, au test match des Bleus contre l’Afrique du Sud. Les hommes du capitaine Thierry Dusautoir s’étaient imposés 20 à 13 après avoir été menés 13-11 à la pause. Vincent Clerc avait marqué un essai, Julien Dupuy réussi quatre pénalités et Morgan Parra une.

Depuis ce jour, le XV de France, qui affronte ce samedi l’Afrique du Sud au Stade de France (21h05), s’est incliné six fois de suite. Le dernier revers remonte à l’an dernier : victoire des Boks 18-17.

Ce vendredi, il a été demandé au capitaine tricolore Guilhem Guirado pourquoi ces Sud-Africains étaient si difficiles à battre ? « Car ils sont complets, a-t-il avancé. Ils font un travail de sape rugueux pendant 80 minutes qui vous fait lâcher par moments. Pendant la tournée d’été de 2017, on était souvent proches à la mi-temps, et en milieu de seconde mi-temps on commençait à lâcher à cause de ce travail de sape. »

Louis Picamoles avait 23 ans et 14 sélections lors de sa titularisation lors du match victorieux de 2009. A 32 ans, il fêtera ce soir sa 70e sélection. « Si tu ne rivalises pas dans le défi physique et le combat contre ce genre d’équipe, tu n’existes pas, soulignait-il cette semaine à Marcoussis. En 2009 on avait fait plus que rivaliser dans ce secteur-là. On les avait bien marqués et ça nous avait forcément rendu la tâche plus abordable. Si on n’existe pas là-dessus je ne crois pas qu’on puisse parler de victoire. »

LIRE AUSSI >Un maillot made in Aube pour le XV de France

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de