Football : quand Nîmes Olympique passait quatre buts à l'OGC Nice

Nîmes – Nice : voilà une affiche qui va sans doute rappeler de bons souvenirs aux supporters de Nîmes Olympique. Et pour cause : la dernière fois que les deux équipes se sont affrontées aux Costières, les Crocos avaient réalisé un véritable festival.

1er mars 2005, huitièmes de finale de la coupe de France. C’est le septième match dans cette épreuve pour les hommes de Didier Ollé-Nicolle alors pensionnaires de National. A leur tableau de chasse : Agde, Pézens, Aubenas, Andrézieux, mais aussi  Saint-Etienne et Ajaccio, déjà deux équipes de Ligue 1. Jamais deux sans trois ? 

Souverains, Pasqualetti et ses partenaires surclassent les Azuréens (4-0). Grâce à Coulibaly et Verschave, ils mènent déjà 2-0 la mi-temps. Ils poursuivent leur démonstration après le repos avec un doublé de Verschave et un but de Enza-Yamissi. 

Au tour suivant, Nîmes continue de couper des têtes. C’est Sochaux qui s’incline aux Costières au terme d’un match complètement fou (4-3 après prolongations) puisque les joueurs du Doubs mènent 3 – 1 à moins de vingt minutes de la fin du temps réglementaire.

Quatre clubs de l’élite à la suite pour les Gardois dont l’aventure, hélas, prend fin en demi-finale à Auxerre (2-1). C’est à ce jour la dernière épopée en coupe de Nîmes olympique.

Stade des Costières. Nîmes bat Nice 4-0 (2-0).

Spectateurs : 11955. Arbitre : M.Piccirillo.

Buts : Coulibaly (19e), Verschave (35e, 72e), Enza (65e).

Avertissements : Yao (27e) et Horjak (69e) à Nîmes ; Dié (34e) et Traoré (75e) à Nice.

NÎMES : Duchesne, Benhamou, Cantareil, Yao, Pasqualetti, Dembélé, Coulibaly (Zanotti, 88e), Horjak, Verschave (Oliveras, 84e), Enza, Beyrac (Kandé, 77e). Entraîneur : Didier Ollé-Nicolle.

NICE : Grégorini, Jarjat, Cobos, Abardonado, Grenet, Traoré, Bisconti, Balmont, Agali (Meslin, 75e), Dié (Ederson, 46e) (Vahirua, 60e), Jankauskas. Entraîneur : Gernot Röhr.

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de