Face à la pénurie de médicaments, ils s'approvisionnent en Andorre

L’Andorre, paradis du consommateur pour les cigarettes, l’alcool et le parfum moins chers. Mais depuis plusieurs mois, les rues du Pas de la Case se remplissent d’une nouvelle clientèle, bien différente. Ces patients venus le plus souvent d’Occitanie n’hésitent plus à passer la frontière pour s’approvisionner en médicaments.

Traitement de la maladie de Parkinson, anticancéreux, vaccins… La pénurie s’amplifient partout en France. La situation est telle que les malades atteints de Parkinson à Toulouse tirent la sonnette d’alarme.
 

En Haute-Garonne, dans la Gers, dans le Tarn, en Ariège, les patients sont de plus en plus nombreux à se rendre en Andorre pour obtenir leurs traitements. Une solution qui n’est pas pour autant un Eldorado pharmaceutique.

En vidéo / Le reportage de Geoffrey Berg et Pascal Dussol 

Ils se rendent en Andorre pour trouver les médicaments en rupture de stock en France

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de