Châteauroux – Metz 1-2

Après leur sortie de route face à Auxerre, les Messins ont relevé la tête et sans être flamboyants, les hommes de Frédéric Antonetti ont su s’imposer à Châteauroux (2-1).

Sport

4 min.

09.11.2018

Après leur sortie de route face à Auxerre, les Messins ont relevé la tête et sans être flamboyants, les hommes de Frédéric Antonetti ont su s’imposer à Châteauroux (2-1).

Après leur sortie de route face à Auxerre, les Messins ont relevé la tête et sans être flamboyants, les hommes de Frédéric Antonetti ont su s’imposer à Châteauroux (2-1). Rivière (penalty), Niane et surtout Oukidja offrent un succès précieux à un ensemble qui va pouvoir souffler avant d’aller à Sarreguemines en Coupe de France (18 novembre). Laurent Jans n’avait pas été convoqué.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Frédéric Antonetti n’avait pas le choix suite à la mauvaise prestation de ses joueurs devant l’AJA. Le technicien grenat a donc procédé à des retouches de son onze de départ: Rivierez, Fofana, Angban, Nguette et Rivière ont donc été appelés ou rappelés aux affaires. Les effets n’ont pas été impressionnants même si Opa Nguette a apporté beaucoup au jeu mosellan. Car, le Castelroussin Tounkara est venu placer une tête victorieuse (1-0, 11e) au sein d’une défense mosellane mal placée.

Heureusement, Nguette va accélérer et le penalty généreusement accordé au FC Metz va permettre à Rivière de gagner en confiance et aux siens de recoller (1-1, 13e). D’autant plus que Nama Fofana, va laisser Châteauroux en infériorité numérique en écopant d’un carton rouge sur ce penalty concédé. Les Messins vont réussir, sans jamais convaincre, à prendre l’avantage sur une tête de Niane (2-1, 65e) suite à un tir missile de Boulaya. Mais, la fin de partie va être très pénible et Oukidja va éviter le pire à sa formation en réalisant une splendide parade (86e) avant de renouveler un nouvel exploit (90+1). Bousculée en fin de rencontre, le FC Metz (1er, 31 points) conserve néanmoins un succès qui doit beaucoup à la prestation de son gardien.

Un 12/20 pour une équipe mosellane encore en souffrance ! Merci Oukidja.

Les joueurs et leur note. Oukidja (8,5) a effectué une sortie à contre-temps mais qui, au final, a été efficace (3e). Un bon dégagement du pied (60e) et surtout deux envolées (86e et 90+1) qui ont sauvé le FC Metz. L’homme du match et de loin!

En défense, Rivierez (4), qui remplaçait Laurent Jans,  n’a pas rassuré à un poste de latéral droit qui reste toujours à pourvoir: Balliu et Jans conservent encore toutes leurs chances de se l’approprier. Boye (4,5) a manqué sa relance (41e) et n’a pas affiché une grande sérénité. Il a récolté un carton jaune (53e) témoin de sa fébrilité. Sunzu (4,5) n’a pas été au marquage sur Tounkara (11e), a dégagé le ballon directement en touche (25e) et a globalement souffert face à Sangante. Lui aussi a été averti (40e). Delaine (4,5) a réussi un bon tacle glissé (6e) mais a été repris sur une grande partie de ses tentatives offensives. Une partition en demi-teinte.

Au milieu, Cohade (6) s’est montré disponible mais il n’a pu reprendre le centre de Boulaya (17e) avant de s’offrir une belle récupération de balle dans le rond central (21e). Fofana (5,5) et Angban (5) sont revenus aux affaires après avoir laissé Maïga et Gakpa officier depuis plusieurs journées. Ils offrent une meilleure assurance dans les duels et une plus grande solidité dans les débats. Boulaya (5,5) a été mieux inspiré qu’au cours des dernières semaines. Ce n’est pas encore le grand Boulaya du début de saison mais un regain de forme a été perceptible. Il est à l’origine du second but grenat. Nguette (6,5) a provoqué le penalty en faveur des Mosellans (13e) avant d’adresser un excellent ballon à Boulaya (35e). Un beau retour dans le onze de départ pour un garçon qui est un vrai accélérateur de jeu.

En attaque, Rivière (5) a transformé sans frémir le penalty égalisateur (14e), s’est fait reprendre à la course (42e) mais s’est globalement bien battu. Il a cédé sa place à Niane (64e) qui a marqué de la tête sur son premier ballon touché.

Les trois faits du match. La 13e minute de la partie, là où tout a (presque) basculé. Nguette s’est fait accrocher du bras par Nama Fofana qui a eu droit à la double peine: penalty et carton rouge. Une faute concédée à l’extrême limite de l’entrée de la surface de réparation adverse. Emmanuel Rivière en a profité pour transformer avec calme et maitrise la sanction bienfaitrice en faveur du FC Metz. Ensuite, l’entrée en jeu de Niane (64e) qui a marqué sur son premier ballon (2-1, 65e) et l’énorme fin de partie réalisée par Oukidja.

Châteauroux – Metz 1-2

Stade Gaston-Petit, temps frais, bonne pelouse, arbitrage de M. Benchabane, 7 153 spectateurs. Mi-temps: 1-1.

Evolution du score: 1-0 Tounkara (11e), 1-1 Rivière (14e sp), 1-2 Niane (65e).

Cartons jaunes: Condé (51e) à Châteauroux; Sunzu (40e), Boye (53e), Boulaya (83e), Rivierez (84e) à Metz

Carton rouge: Nama Fofana (13e) à Châteauroux..

CHATEAUROUX: Pillot; Opéri, Mboné (cap.), Condé, N. Fofana ; Bourillon, Yamga, Tounkara (71e Diarra), Barthelmé (71e Livolant); Sangante, Mandanne (59e Sissako).

Joueurs non entrés en jeu: Contreras; Vanbaleghem, Niang, Raineau.

METZ: Oukidja; Rivierez, Sunzu, Boye, Delaine; M. Fofana, Cohade (cap.), Angban (62e Gakpa), Boulaya, Nguette; Rivière (64e Niane).

Joueurs non entrés en jeu: Delecroix; Balliu, Maïga, Hein, Jallow.


Sur le même sujet

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de