Centenaire de 1918 : Donald Trump sera comme prévu à Belleau samedi matin

Donald Trump, le président américain, sera à Belleau samedi matin pour se recueillir devant les dépouilles des quelque 2 000 GI’s tués ici en juin 1918.

Le cimetière américain du Bois Belleau accueillera le président américain samedi matin. (©Pixabay)
Le cimetière américain du Bois Belleau accueillera le président américain samedi matin. (©LPB et Pixabay)

Lundi, l’ambassade des États-Unis à Paris confirmait que le président Donald Trump se rendrait bien soit dans l’Aisne soit dans la Somme samedi 10 novembre, mais que pour des raisons de sécurité l’horaire et le lieu précis ne seraient indiqués que plus tard. Pourtant, le site du Bois Belleau était très favori puisque l’on se souvient de la visite du président Emmanuel Macron à la Maison Blanche, le 24 avril dernier.

Un jeune chêne du Bois Belleau

Une visite au cours de laquelle le président français avait remis à son homologue un jeune chêne prélevé dans le Bois Belleau. Le Bois Belleau, un lieu emblématique de la valeur militaire américaine puisque que c’est là que les GI’s de l’époque ont livré et remporté leur plus terrible bataille de cette dernière année de guerre.

Le Bois de Belleau, à quelques kilomètres de Château-Thierry, est en effet, l’endroit où les Américains, en juin 1918, ont livré et gagné une très sanglante bataille contre les Allemands qui cherchaient encore à foncer vers l’Ouest. Entre le 1er et le 26 juin 1918, la 2e division d’infanterie américaine, composée de la brigade des Marines et du 23e régiment d’infanterie, a bravement résisté aux assauts allemands, parvenant même à reprendre le Bois de Belleau. Et les combats terminés, on relevait et comptait les morts.

Les Américains avaient perdu près de 2 000 des leurs… Les Marines survivants, dit-on, se sont désaltérés à la fontaine, toute proche du bois et du château de Belleau qui venait d’être détruit. Un rite que de nombreux marines continuent de suivre, au moins une fois dans leur vie, en venant se désaltérer à cette fontaine.

Une idée du député

Ce cadeau et la plantation dans les jardins de la Maison Blanche qui avait suivi n’étaient certes pas le fruit du hasard, mais bien le résultat de l’action du député de Château-Thierry, Jacques Krabal. Et ce dernier pensait dès alors à une possible et prochaine visite du président américain au Bois Belleau. Il l’annonçait d’ailleurs au printemps dernier.

Ce sera donc chose faite, samedi, en présence du président Macron également.

Jean-Michel ROCHET

Sur Twitter : @JMRochet

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de