Bordeaux: Comment la Garonne est utilisée pour perfectionner les hydroliennes

La Garonne est un fleuve capricieux et c’est ce qui intéresse les entreprises qui viennent y tester leurs hydroliennes depuis mars 2018, en plein cœur de
Bordeaux. Avec ses forts courants, en particulier sous l’ouvrage, le fleuve met à rude épreuve les turbines avec sa turbidité importante (teneur en matériaux en suspension) ou ses embâcles (matériaux naturels charriés par les courants, comme le bois). Un passage obligé pour les améliorer avant leur commercialisation.

DesignPro Renewables, société irlandaise, vient de s’installer sur
le site Seeneoh (site expérimental estuarien national pour l’essai et l’optimisation d’hydroliennes) après
Hydroquest qui a déjà investi une première plateforme au printemps 2018. L’entreprise vient y perfectionner sa technologie, une turbine de 25 Kw, avant une commercialisation espérée pour 2019.

Une « attractivité mondiale du site »

Les hydroliennes de DesignPro ont la particularité de disposer de pales qui ne sont pas fixes, « un système fragile à mettre au point », souligne Thierry Lausseur, gérant de Cerenis, entreprise associée à Energie de la lune sur Seeneoh qui a organisé l’installation de la plateforme pour DesignPro. « Sous l’eau, une sorte de mini-barrage accélère localement la vitesse pour accélérer le flux autour de la turbine », précise-t-il.

Le bureau d’études Energie de la lune assure pour les entreprises des suivis environnementaux (impact sur les fonds fluviaux, la faune, les champs magnétiques, etc.) pendant leurs périodes de tests, d’une durée d’environ un an. Son directeur Marc Lafosse, se félicite de l’arrivée d’une deuxième société : « Cela conforte l’attractivité mondiale du site. »

Le positionnement du site, six hectares sur le fleuve, à proximité immédiate du centre historique est aussi un cadre qui a séduit DesignPro pour l’accueil de ses clients.

BordeauxEn 2018, deux hydroliennes vont (enfin) être testées sur la GaronnePlanèteUn parc d’hydroliennes fluviales bientôt installé sur le Rhône, une première mondialePlanèteOù en est la France sur les énergies marines renouvelables? 

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de