Salon de la photo 2018: Cinq appareils pour faire de bien meilleures images qu'avec un smartphone

Pratique quotidienne pour 61 % des Français*, la photo occupe nos vies. Si les smartphones sont devenus nos appareils photo de prédilection, la qualité de leurs images, malgré leurs progrès, n’égalera jamais celle de véritables appareils photo. Au point que 67 % des utilisateurs de terminaux mobiles déclarent aussi réaliser des photos avec de vrais appareils… Adaptant leur offre à des nouvelles attentes du public pour la compacité, la créativité, et bien entendu la qualité, les fabricants innovent : capteurs grand format, zooms hyperpuissants, effets créatifs, optiques variées… continuent à les distinguer. Sur le Salon de la photo**, à Paris jusqu’au 12 novembre, on peut flasher sur leurs nouveautés. Si vous faites partie des 80 % de photographes qui veulent améliorer leur pratique, 20 Minutes vous guide avec sa sélection d’appareils simples, légers et performants, entre 159 et 1099 euros.

Pour partager dans l’instant : OneStep +, de Polaroid Originals

Les appareils photo à développement instantané représenteraient désormais un appareil photo vendu sur quatre en France ! Face aux Instax de Fujifilm, le
OneStep+ de Polaroid Originals est d’abord un appareil à développement instantané. Mais c’est aussi un appareil photo connecté.

View this post on Instagram #Polaroid Originals lance le #onestep+. Ce nouvel appareil photo à développement instantané est connecté et propose, à l’aide d’une application dédiée, de nombreuses fonctions créatives, comme la double-exposition, le light-painting… Un vrai jouet pour les fans de Pola qui revient plutôt bien inspiré un an après la relance de ses activités dans la photo avec le OneStep2. Son prix: 159 euros. A post shared by Christophe Séfrin (@christophe.sefrin) on Aug 29, 2018 at 11:30pm PDT
Une application lui permet de réaliser des photos au rendu artistique extrêmement facilement (double exposition, light-painting…). Il est même ensuite possible de photographier son tirage avec son smartphone pour le partager sur les réseaux sociaux. Bémol : avec ses cartouches de 8 photos, le tirage revient à 1,99 tout de même ! Mais la qualité et l’originalité sont est au rendez-vous. 159 euros.

Pour voir loin : Coolpix P1000, de Nikon

Cet appareil photo bridge devrait satisfaire les grands voyageurs et amateurs de photos animalières. En effet, le Coolipx
P1000 est doté d’un zoom optique 125x, l’équivalent d’un 24-3000 mm en 24 x 36 !

L’impressionnant Coolpix P1000 de Nikon. – NIKON
 

Equipé d’un viseur électronique OLED (2,4 millions de points), d’un écran orientable de 3,2’’/8,12 cm, il est lesté d’un capteur CMOS de 16 mégapixels. Et filme en 4K en stéréo. Gare : la bête pèse son poids : 1,4 kg. Et pour l’utiliser parfaitement avec son zoom déployé, un trépied est vivement conseillé ! 1099 euros.

Pour soigner ses selfies : DSC-HX99, de Sony

Cet appareil photo compact expert retrouve les codes du HX90 sorti il y a trois ans, mais en comble certaines lacunes. Fort du zoom 30x stabilisé de son aîné (équivalent 24-720 mm), le DSC-HX99 s’équipe désormais d’un écran tactile.

Sony Cyber-shop DSC-HX99 available for pre-orders available tomorrow at 10am https://t.co/WyzSzLSrTl pic.twitter.com/5tgKsO50AD— Tech Gear Talk (@techgeartalk) October 15, 2018

Il propose aussi l’enregistrement vidéo 4K à 25 images/seconde et la photo au format RAW. Un bien meilleur parti ! Embarquant un capteur de 18 mégapixels, notre compact dispose d’un viseur OLED escamotable ainsi que d’un écran LCD de 3’’/7,62 cm pivotant à 180°. Pratique pour des selfies de bien meilleure qualité qu’avec un smartphone ! Etrange concession : Sony lui a supprimé sa puce GPS, alors que le HX90 en possédait une. 520 euros.

Pour rester créatif : E-PL9, d’Olympus

On lui décerne d’office la palme du meilleur design. Hybride au look néo-rétro (en blanc, bleu, marron ou noir), l’E-PL9 d’Olympus (16 mégapixels) s’adresse aux mordus de la belle photo.

Olympus Pen E-PL9 – l’effet Waou : https://t.co/JWLLsSXAuv – Mon premier Olympus fut un Stylus. Déjà une révélation en son temps, avec l … pic.twitter.com/C12iJ6lmxg— the parisienne (@zeparisienne) November 1, 2018

S’il ne dispose hélas pas de viseur électronique, son écran tactile assure un service honnête. Orientable vers le haut (80°) et vers le bas (180°), il permet de viser dans à peu près toutes les situations. Histoire de charmer également les amateurs de photos sur smartphone, l’E-PL9 propose en outre de nombreux filtres créatifs qui font vraiment la différence par rapport à des boîtiers concurrents. Les créations pourront être transférées en Wifi vers un terminal mobile en vue d’un partage sur les réseaux sociaux. Son flash intégré rétractable est un plus. 549 euros (nu).

Pour voyager léger : Lumix DC-TZ200, de Panasonic

Véritable référence dans la famille des compacts experts, le TZ200 de Panasonic (20,1 mégapixels) séduit par son impressionnant zoom optique 15x stabilisé (équivalent 24-360 mm) dans un si petit format d’appareil (11 x 66 x 45 mm).

Panasonic Lumix DC-ZS200 (Lumix DC-TZ200) First impressions review https://t.co/R6dc2GbGxS via @dpreview #photography pic.twitter.com/VfvX9XNr64— The Technofile (@theetechnofile) February 13, 2018

Polyvalent, on en apprécie la fonction « Photo 4K » grâce à laquelle il est possible d’extraire d’une vidéo 4K réalisée à 30 images par seconde une vue en 8 mégapixels. Pas mieux pour obtenir LA photo que les autres n’auront pas capturée ! Pour la visée, on a le choix avec un viseur électronique et un écran de 2,95’’/7,5 cm. Regret : s’il est tactile, son écran LCD n’est pas orientable. 699 euros.

* Etude SOMIPS/Sociovision réalisée du 30 août au 17 septembre 2018 sur un échantillon de 1507 individus de 15 à 65 ans.

** Du jeudi 8 au lundi 12 novembre, Parc des expositions de la Porte de Versailles, à Paris. Ouvert de 10h à 19h et de 10h à 18 h (lundi 12). Entrée : 12 euros (plein tarif) ; 6 euros (tarif réduit), gratuit (- 12 ans).

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de