Réforme du lycée, suppressions de postes : une manifestation prévue le 12 novembre

PUBLICITÉ

Voici le communiqué de presse des syndicats concernant les raisons de la mobilisation

« Parce que les 2 650 suppressions de postes en annoncent d’autres : 

L’Éducation nationale, et le second degré tout particulièrement, seront les principaux contributeurs aux 50 000 suppressions d’emplois de fonctionnaires de l’État prévues dans les années qui viennent. Par ces suppressions, et alors que 32 000 élèves supplémentaires sont attendus en 2019 dans les lycées et les collèges, le gouvernement montre que l’Éducation n’est pas sa priorité, contrairement à ce qu’il affirme.

Parce que la mise en place de la réforme du lycée en Seconde et en Première fait apparaître les dégâts grandeur nature : 

Resserrement des horaires, menaces sur les postes et les compléments de service, réduction des choix pour les élèves, concurrence entre les établissements et les disciplines, avancement du choix des poursuites d’études post-bac dès la Première… Le tout sur fond d’une sélection renforcée et de programmes décidés dans la plus grande opacité.

Parce que ces réformes sont faites pour supprimer des postes et visent à nous déposséder de nos métiers : Mise en place d’un cadre technocratique avec un exercice toujours plus contraint planifié dans des tâches préétablies par des experts autoproclamés ».

(communiqué de presse des syndicats)

Info +

Trois autres manifestations sont organisées en Franche-Comté : une à Dole Place Barberousse à 10h, une à Belfort à la Maison du peuple à 9h30 et une autre à Vesoul place des Fontaines à 10h30.

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de