Festival du TNB à Rennes : le rock et le milieu underground de l'Amérique des années 70

1976, quelque part en France, une jeune fille de 16 ans mal dans sa peau, entend pour la première fois la voix de l’icône rock américaine, Patti Smith. Par cette rencontre avec la chanteuse, poète, rebelle, qui a traversé les époques et les générations, la jeune fille va surmonter son mal de vivre. Un texte tiré du roman et de la fiction radiophonique de Claudine Galea, “Sept vies de Patti Smith”.
 

Un dialogue au rythme des guitares

Ce double portrait, dialogue entre l’adolescente et l’artiste, est porté par la comédienne Marie-Sophie Ferdane, accompagnée par les guitares électriques de Seb Martel et Thomas Fernier. Des mots, un texte, des notes, des riffs… “ça commence un peu comme une lecture, puis finalement c’est peut-être une performance, et puis c’est un concert ou du théâtre et finalement on s’en fiche explique Benoît Bardel, le metteur en scène, “l’important ce sont ces allers-retours entre cette jeune fille de la banlieue de Marseille dans les années 70 et Patti Smith à ses débuts aussi.”
 

Poétique et rock

Un spectacle intime, à la fois poétique et rock, doux et brut, comme celle qui l’a inspiré. Un spectacle, qui parle “du désir d’être aimé”, “de la volonté d’inventer sa vie par les mots” de la façon, dont une figure comme celle de Patti Smith, peut nous marquer à jamais, influencer et bouleverser notre vie et en particulier à ce moment si sensible de l’adolescence. 
“La 7e vie de Patti Smith”, est présentée ce vendredi à 19h et samedi à 20h à l’Opéra de Rennes.
 

Le reportage de Krystel Veillard, Vincent Bars et David Mérieux
Interviews : Benoît Bardel, metteur en scène – Marie-Sophie Ferdane, comédienne 

“Une ode à la vie et à la différence”

Autre lieu, autre ambiance, celle du cabaret cette fois. C’est moins rock, et pourtant pas très éloigné. On est toujours dans le milieu de l’underground américain des années 70. Pierre Maillet, du Théâtre des Lucioles, fait revivre la figure de Holly Woodlawn, premier travesti de l’histoire et égérie d’Andy Warhol. Chanteuse, actrice, mannequin, performeuse… une personnalité sulfureuse, excentrique, drôle et attachante. Un spectacle performance, ponctué de chansons, de Bette Midler à Lou Reed, comme “Une espèce d’ode à la vie, à la différence et à la liberté, qu’elle représente magnifiquement. Et puis c’était une  femme de scène, de spectacle vraiment incroyable. Elle était vraiment très très forte. et toujours avec beaucoup d’humour et de légèreté. C’est une façon d’être politique sans être militant, mais le simple d’exister comme ça… c’est quelque chose de très beau, de très fort , je trouve! “ confie Pierre Maillet, le comédien, metteur en scène, qui s’est entouré pour l’occasion de l’acteur Luca Fiorello de Thomas Nicolle et des musiciens du groupe Coming Soon, Howard Hughes et Billy Jet Pillot.

“One Night with Holly Woodlawn”, ce soir 22h et samedi 21h au TNB.

One Night With Holly Woodlawn
Le reportage de Krystel Veillard, Vincent Bars et David Mérieux
Interview : Pierre Maillet,comédien et, metteur en scène

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de