FC Nantes : suivez en direct la conférence de presse de Johanna Rolland sur le YelloPark

►Le direct débutera vers 16h00
Retour vers le passé. Nous sommes le 19 septembre 2017. Johanna Rolland annonce qu’un projet mené conjointement par Waldemar Kita, président du FC Nantes et le Groupe Réalités, piloté par Yoann Joubert, est validé par la Métropole Nantaise.

Ce projet porte un nom : le YelloPark. À l’été 2022, une nouvelle enceinte de 40 000 places prendra le relais d’un stade de La Beaujoire amené à être détruit. Le quartier avoisinant subira également de grands changements, à la fois au niveau des commerces mais également de l’immobilier.
 

Sauf que voilà, depuis ce mois de septembre 2017, tout ne se passe pas comme prévu. Les opposants au projet YelloPark se font de plus en plus pressants. Les riverains de La Beaujoire, les commerçants et une partie des supporters du club nantais notamment mettent la pression sur Johanna Rolland pour qu’une réhabilitation de l’enceinte actuelle soit préférée à la construction d’un nouveau stade.

D’un autre côté, si la 6e ville de France veut accueillir certaines des compétitions des prochains Jeux Olympiques de Paris 2024, le C.I.O (Comité International Olympique) insiste pour qu’un stade flambant neuf soit construit. Johanna Rolland est donc dans une impasse. À un an et demi des prochaines élections municipales, elle sait qu’elle doit ménager son électorat si elle souhaite accéder à un second mandat… Depuis plusieurs semaines, des conseillers se succèdent dans les bureaux de la mairie pour apporter des solutions.

Selon nos informations, Johanna Rolland devrait modifier les règles du jeu dans sa conférence de presse. Elle pourrait notamment annoncer que :

  • Nantes Métropole va bien céder les terrains prévus (l’équivalent des places de parking de l’actuel Stade de La Beaujoire) pour la construction d’un nouveau stade de 40 000 places
  • Le Stade de la Beaujoire ne sera pas détruit, contrairement aux grandes lignes du  projet initial
  • Il n’y aura pas de projet urbain et immobilier, du moins dans un premier temps.

Le Groupe Réalités serait donc le grand perdant de ce changement de cap. Waldemar Kita devrait alors se tourner vers un autre promoteur immobilier pour la construction du futur stade.
 

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de