Dijon : Lilian Thuram, un messager de la lutte contre les discriminations

A 46 ans, Lilian Thuram a une prestigieuse carrière de footballeur international derrière lui.
Originaire de Guadeloupe, il lutte depuis des années contre le racisme sous toutes ses formes. “On ne naît pas raciste, on le devient”, telle est l’idée fondatrice de la Fondation Lilian Thuram, éducation contre le racisme, créée en 2008.

“Le racisme est une construction intellectuelle, politique et économique. Nous devons prendre conscience que l’Histoire nous a conditionnés, de génération en génération, à nous voir d’abord comme des Noirs, des Blancs, des Maghrébins, des Asiatiques …N’est-il pas temps de nous considérer avant tout comme des Êtres humains ?”, indique le site internet de la Fondation Lilian Thuram.

Cette question s’impose plus que jamais au moment même où une affaire de fichage ethnique des jeunes joueurs secoue le club du Paris Saint-Germain. De 2013 au printemps 2018, la cellule de recrutement du PSG utilisait des critères ethniques dans ses fiches d’évaluation des jeunes joueurs. Ils étaient classés comme étant “Français”, “Maghrébin”, “Antillais”, “Africain”.
La LDH (Ligue des droits de l’Homme) a saisi la justice “d’une plainte contre X pour discrimination, ainsi que pour collecte et traitement de données à caractère personnel faisant apparaître les origines raciales ou ethniques”.
 “Malheureusement dans le monde football, il y a des beaucoup de personnes qui ont des préjugés sur les personnes noires, c’est juste surréaliste parce que nous sommes en 2018”, a déclaré Lilian Thuram à l’émission Envoyé Spécial. 

La conférence donnée par Lilian Thuram mardi 13 novembre 2018 à partir de 14h 15, à l’hôtel de ville de Dijon, s’inscrit donc dans un contexte d’actualité brûlante.

Cette rencontre “Sport, diversité, égalité et lutte contre les discriminations” est organisée avec l’université de Bourgogne, en partenariat avec la ville de Dijon, la Casden et la MGEN.

Cet événement a pour but de “faire un point sur la manière dont le sport en général peut reproduire ces discriminations ou, au contraire, contribuer à sensibiliser les jeunes au nécessaire dépassement des préjugés et des inégalités”.

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de