A Poitiers, le trad ne prend pas de ride

A Poitiers, le trad, pour danses et musiques traditionnelles, témoigne d’une belle vitalité. Des associations organisent des cours et des bals où se côtoient toutes les générations.

Ce soir, à Poitiers, c’est trad au programme, avec la projection du film Le Grand Bal au Dietrich, suivie d’un bal au Confort moderne. Trad, comme traditionnel, et plus exactement danses et musiques traditionnelles. Un mot qui pourrait évoquer les costumes folkloriques et les scénographies issues du passé, mais qui est loin, très loin même, de se résumer à cette imagerie. « On a besoin de garder cette histoire-là, mais c’est de l’histoire. Le trad, c’est différent, ce n’est pas figé », expliquent Solène Renis et Louise-Marie Prévost, présidente et secrétaire de l’association Trad’é Hop.

“Il y a énormément

de jeunes, dans les 18-25 ans”

Créée il y a douze ans à Poitiers, cette association aujourd’hui basée à Montamisé promeut la danse et la musique traditionnelles avec la volonté de la faire découvrir au plus grand nombre, en invitant des groupes de qualité, en organisant des événements (la Nuit de la Mazurka ou la Poitou Night) et des bals, en développant les partenariats avec d’autres associations ou collectivités, en proposant des stages et des initiations… « Le traditionnel, c’est la transmission, et comme tout ce qui se transmet, ça se transforme, d’autant plus que c’est une culture orale. Les musiciens de 25 ou 30 ans font du trad en intégrant toutes sortes d’influences, et pareil dans les danses, il y a des codes mais on n’est pas coincé dedans. » Les deux jeunes femmes parlent de « néotrad » en décrivant « une musique qui permet plus d’impro ».

Pour expliquer la vitalité et la jeunesse du public trad, Louise-Marie Prévost évoque le « renouveau musical »: « Beaucoup de musiciens sont maintenant professionnels, ils ont fait des recherches et réinvestissent les musiques au goût du jour, avec des instruments électrifiés… La danse est plus libre aussi, il y a toujours les pas de base, simples et accessibles à tous, mais la musique donne envie de faire autre chose. » Elles insistent sur le « côté intergénérationnel du trad: il y a énormément de jeunes, dans les 18-25 ans, et de trentenaires, mais ça va jusqu’à 80 ans, c’est très chouette. Et le trad, c’est une ambiance à part entière: il y a des enfants qui courent, jamais de gens alcoolisés pénibles, c’est très simple, chaleureux et ouvert. »

Accessible à tous

Une ambiance de bal qui se retrouve aussi dans les cours. Au Foyer du Porteau, association de Poitiers-Ouest, une section d’initiation aux danses traditionnelles s’est mise en place en septembre, avec l’appui de Trad’é Hop. Un mercredi soir sur deux, une vingtaine de personnes se retrouvent, avec une enseignante diplômée, Marie Godard. Chapeloise, cercle circassien, scottish, brisquet, valse cajun, marchoise, an dro, rond de Barbatre… et bientôt bourrée, mazurka…: les nouveaux danseurs découvrent les pas dans la bonne humeur. « On apprécie l’excellente ambiance, il n’y a aucun esprit de compétition, on rigole… On s’adapte à chacun, témoignent Magali Barc et Françoise Lancereau. C’est accessible à tous, contrairement à la salsa par exemple. » Denis Allaume, membre de la section et de Trad’é Hop, ajoute: « Les gens qui se sont inscrits aux cours étaient pour certains déjà membres du Foyer, mais on a aussi touché de nouvelles personnes. Ça va de 25 à 78 ans! »

Pour Trad’é Hop, le trad, c’est aussi et surtout du plaisir: « Le bal véhicule aussi des valeurs dont on a aujourd’hui besoin dans la société: c’est un lieu accueillant, on est dans le partage, le contact. Quand les gens viennent, ils restent. »

> Foyer du Porteau: initiation un mercredi sur deux de 20h15 à 22h. Prochaines dates: 14 et 28 novembre, 12 décembre, 9 et 23 janvier, 6 et 20 février, 6 et 20 mars, 3 et 17 avril, 15 et 29 mai, 12 et 26 juin. Adhésion obligatoire au Foyer: 16€. Puis paiement au choix à l’année 75€ ou à la séance 6€. Renseignements: contact@foyerduporteau.net

> Trad’é Hop: courriel: assotradehop@gmail.com, facebook: Tradé Hopp

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de