À Moscou, la nécropole oubliée de la Première Guerre mondiale

À Moscou, la nécropole oubliée de la Première Guerre mondiale
Une cérémonie de commémoration dans le parc moscovite des Héros de la Première Guerre mondiale, en 2017. Valeriy Melnikov/Sputnik

En 1919, 18.000 corps furent enterrés dans les onze hectares du parc des Héros de la Première Guerre mondiale à Moscou. Pourtant peu de gens connaissent l’histoire de ce lieu. Et la commémoration de l’Armistice auquel participe Vladimir Poutine, dimanche à Paris, passe inaperçue dans le pays.

Correspondant à Moscou

Ellia traverse quotidiennement le parc moscovite du métro Sokol, parsemé d’une dizaine de tombes, d’obélisques et d’une chapelle. Un jour, incidemment, la jeune femme de 28 ans a appris que ce lieu de promenade était consacré à la mémoire de la Première Guerre mondiale. Elle ignore qu’elle marche sur des dizaines de milliers de dépouilles. Surtout, elle ne sait rien du conflit qui a ensanglanté le siècle où elle est née, ni de ses protagonistes, ni de son issue, ni même de ses quelque 2,5 millions de victimes russes. «Je ne prête pas attention aux monuments et je ne suis pas au courant de ce centenaire. J’ai étudié cela à l’école mais je ne me souviens de rien», explique-elle d’un ton indifférent.

La commémoration de l’Armistice auquel participera Vladimir Poutine, dimanche à Paris, passe inaperçue dans le pays, même si l’Empire russe fut allié à la France et à l’Angleterre dans la guerre contre l’ennemi austro-hongrois et ottoman. Selon un sondage de …

Cet article est réservé aux abonnés. 79% reste à lire.

Je me connecte

Le Figaro Premium

Abonnez-vous pour 1€ seulement

Annulable à tout moment

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de