Remaniement: «L’impatience n’est pas dans ma nature», ironise Edouard Philippe

Edouard Philippe, le 19 septembre 2018 à Paris. — ISA HARSIN/SIPA

Edouard Philippe était de retour sur ses terres ce jeudi. Devant les journalistes, l’ancien maire du Havre a glissé deux allusions au remaniement ministériel qui se fait attendre. Après la démission de Gérard Collomb la semaine dernière, c’est le Premier ministre qui assure cette fonction par intérim, avant la nomination d’un remplaçant.

« J’ai toujours hâte pour ma part de retrouver la mer, même si je sais qu’on ne la maîtrise jamais vraiment », a déclaré le Premier ministre lors d’un discours prononcé dans la mairie du Havre qu’il a dirigé de 2010 à 2017. « J’avais particulièrement hâte aujourd’hui, même si l’impatience n’est pas dans ma nature, comme vous avez pu le constater », a-t-il déclaré, déclenchant les rires de la salle.

Double casquette

Le Premier ministre, qui s’exprimait une première fois ce jeudi devant les élus du littoral, y a fait une deuxième allusion un peu plus tard lors d’un second discours devant un congrès des greffiers de tribunaux de commerce. Ces congrès ont traditionnellement lieu en présence du garde des Sceaux, et la venue d’un Premier ministre était une première.

« Je commence par préciser que je n’ai pas vocation à aller au-delà de deux postes », a-t-il lancé en plaisantant sur sa double casquette de Premier ministre et de ministre de l’Intérieur. « Ce n’est pas quelqu’un qui fait l’intérim de la garde des Sceaux qui est présent. J’en ai assez… », a-t-il lancé. «… A faire !, je veux dire », a-t-il alors rectifié.

Ces plaisanteries interviennent sur fond d’informations de presse évoquant des désaccords entre Emmanuel Macron et Edouard Philippe sur la composition du futur gouvernement, qui expliqueraient que le remaniement tarde à intervenir. L’Elysée a démenti tout « bras de fer » entre les deux hommes mercredi, évoquant « une discussion » sur le choix des profils adéquats.

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de