Non, Brigitte Macron n’a pas menti sur son âge

Brigitte Macron. — Onni Okala/AP/SIPA

  • Un article partagé sur Facebook affirme que Brigitte Macron a menti sur son âge et qu'elle a en réalité dix ans de plus.
  • Une carte d'identité au nom de l'épouse d'Emmanuel Macron accompagne cette rumeur.
  • Il s'agit en réalité d'un canular et d'un photomontage publiés par le site parodique SecretNews… il y a plus d'un an, en plein « MacronLeaks ».

« Brigitte Macron a menti sur son âge !!! » Sur Facebook, cette « révélation » s’appuie sur une carte d’identité au nom de l’épouse d’Emmanuel Macron, où sa date de naissance est entourée en rouge : le 13 avril 1943… soit une décennie d’écart avec sa date de naissance officielle, le 13 avril 1953.

« Brigitte Macron aurait-elle… 74 ans ? Cela paraît difficile à croire, pourtant c’est ce que semble [nt] démontrer ces documents d’identité mis en ligne ce jeudi soir par Wikileaks » affirme l’article lié, paru le 10 octobre 2018 sur le site de « divertissement » Ici L’Info.

« C’est donc une différence de 34 ans qui sépare le président et son épouse. Une situation inhabituelle qui n’a pas fini de parler d’elle. La première dame n’a pas souhaité commenter ces révélations, les jugeant absurdes. Le responsable de communication du mouvement En Marche parle de faux grossiers et invite à rester prudent quant à toutes les « conneries » qu’on peut trouver sur Internet » continue l’article.

Il reprend en fait mot pour mot un canular publié par le site parodique SecretNews – dont le logo est clairement visible sur la fausse carte d’identité – il y a plus d’un an.

La fausse carte d'identité au nom de Brigitte Macron.
La fausse carte d'identité au nom de Brigitte Macron. – capture d'écran

FAKE OFF

Le 12 mai 2017, la plateforme humoristique profite de l’actualité entourant les « MacronLeaks », du nom des fuites en ligne d’e-mails et de documents confidentiels issus de l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron juste avant le second tour de l’élection présidentielle, pour inventer ce canular… et la fausse carte d’identité liée. Les deux seront repris sérieusement quelques semaines plus tard par le site « Sans Limites N ».

Deux éléments du texte repris par Ici L’Info indiquent en outre qu’il est vieux d’un an, à commencer par les 74 ans de Brigitte Macron, « dix ans de plus que son âge annoncé officiellement »… alors qu’elle est aujourd’hui âgée de 65 ans (et pas de 64). L’évocation de Wikileaks renvoie quant à elle clairement aux fuites des documents d’En Marche !, un moment marquant de la dernière élection présidentielle.

Brigitte Macron, cible récurrente d’intox et de canulars

Si Ici L’Info reprend donc ce canular bien tardivement, le site est bien conscient de relayer une parodie, puisque l’article figure dans sa catégorie « In Ze Mix », qui fait l’objet d’une précision sur sa page d’accueil : « ATTENTION Les news qui [se] trouvent dans notre rubrique "In Ze Mix" sont des news humoristiques, de fantaisie, fictives, qui ne devraient pas être prises au sérieux ou servir de source d’information ! » Une précision importante dont ne sont pas forcément au courant les internautes qui découvrent l’article sur Facebook, où il est principalement relayé.

SecretNews, dont « toutes les informations […] sont satiriques et/ou parodiques » – à l’instar de son canular viral sur Aurore Bergé – ne manque pas d’articles parodiques sur la première dame : « Alcool, chirurgie, bisexualité… Brigitte Macron raconte l’enfer qu’elle a vécu », « Brigitte Macron veut planter du cannabis à l’Elysée pour privilégier le circuit court »…

Outre ces articles humoristiques, l’épouse du président de la République est la cible privilégiée de nombreuses intox, elle qui a été présentée à tort comme l’égérie d’une marque de crèmes anti-âge ou encore accusée de coûter 440.000 euros par an aux contribuables en tant que première dame… quand ce n’est pas sa famille qui est visée par une fausse rumeur.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse fakeoff@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre la désinformation. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de