Brésil: Frappée par son compagnon, elle poste sur Instagram la photo de son visage tuméfié

Melissa Gentz a décidé de dénoncer les violences de son compagnon en postant une photo de son visage sur Instagram. — Capture d'écran Instagram/melissalgentz

Les clichés ont fait le tour du Brésil. Fin septembre, une étudiante brésilienne victime de  violences conjugales a provoqué une vague d’émotion en publiant les photos de son visage tuméfié sur les réseaux sociaux. Melissa Gentz, 22 ans, aurait été passée à tabac par son compagnon le 23 septembre dernier dans son appartement de Tampa (Floride).

L’agresseur présumé serait son petit ami Erik Bretz, âgé de 25 ans. Selon les informations de NBCnews, le jeune homme serait devenu jaloux et violent après avoir consommé de l’alcool et des somnifères. Sa compagne l’accuse de l’avoir frappée au visage avec une bouteille et d’avoir tenté de l’étrangler.

« Aucune femme ne devrait avoir honte »

Erik Bretz a été interpellé dès le lendemain et inculpé pour « violences conjugales », « étranglement » et « subornation de témoin ». Le jeune homme plaide non coupable. Il réfute toutes les charges qui pèsent contre lui et menace Melissa Gentz de poursuites, selon un communiqué de ses avocats cité par le Daily Mail. Il a été relâché en échange d’une caution de 60 000 dollars et du dépôt de son passeport.

Melissa Gentz a décidé de dénoncer les faits en postant les photos de ses blessures sur son compte Instagram. « Je ne cacherai pas les stigmates de mon histoire parce qu’aucune femme ne devrait avoir honte ou être tenue responsable d’être victime de violences conjugales », a-t-elle écrit. La jeune femme a immédiatement reçu le soutien de plusieurs personnalités, parmi lesquelles le musicien David Holt et l’ancien mannequin Luiza Brunet.