L’enquête pour « abus de faiblesse » visant Gérald Darmanin classée sans suite

Une enquête avait été ouverte en février à la suite de la plainte d’une femme disant s’être « sentie obligée » d’avoir des relations sexuelles avec l’ancien maire de Tourcoing pour obtenir un logement et un emploi.

Le Monde | • Mis à jour le

Le ministre des comptes publics, Gérald Darmanin, lors d’une séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale le 15 mai.

Les investigations n’ont « pas permis de caractériser dans tous ses éléments constitutifs une infraction pénale », a dit le parquet. Cette enquête avait été ouverte en février à la suite d’une plainte d’une habitante de Tourcoing, dont M. Darmanin fut le maire entre 2014 et 2017. Elle disait s’être « sentie obligée » d’avoir des relations sexuelles avec lui pour obtenir un logement et un emploi.

Lire aussi :   Plainte pour « abus de faiblesse » contre Gérald Darmanin : la plaignante livre son témoignage

Leave a Reply

avatar
  S’abonner  
Notifier de