Policiers tués à Magnanville: Un proche de Larossi Abballa mis en examen pour complicité d’assassinats terroristes

Des forces de police à Magnanville après le meurtre d'un policier et de sa compagne par Larossi Abballa. La famille du terroriste demande l'inhumation de celui-ci à Mantes-la-Jolie (Yvelines). (Illustration)

Des forces de police à Magnanville après le meurtre d'un policier et de sa compagne par Larossi Abballa. La famille du terroriste demande l'inhumation de celui-ci à Mantes-la-Jolie (Yvelines). (Illustration) — REB101/AP/SIPA

Arrêté dans la matinée ce lundi, un proche de Larossi Abballa, le djihadiste qui a assassiné un policier et sa compagne à Magnanville en juin 2016, a été mis en examen dans la foulée, notamment pour complicité d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste, a-t-on appris de source judiciaire.

>> A lire aussi : Policiers tués à Magnanville: Larossi Abballa a été inhumé au Maroc

Mohamed Lamine Aberouz, 24 ans, connu pour radicalisation, a été placé en détention provisoire. Son ADN a été retrouvé sur l’ordinateur du couple, qui a été tué dans son pavillon. En septembre 2016, il avait déjà été mis en examen pour « non-dénonciation d’un crime terroriste », dans l’enquête sur le commando de femmes soupçonné d’avoir préparé un attentat à la voiture piégée près de la cathédrale Notre-Dame, à Paris, trois mois après le double assassinat de Magnanville (Yvelines).