SNCF : la réforme ferroviaire largement adoptée à l’Assemblée, la grève continue

Les députés ont adopté en dernière lecture, par 452 voix contre 80, le projet de réforme ferroviaire, qui doit désormais passer au Sénat. L’intersyndicale a appelé les cheminots à poursuivre la grève.

Le Monde | • Mis à jour le

Dernier vote pour la réforme ferroviaire à l’Assemblée nationale.

Ultime étape de son parcours parlementaire, le Sénat, à majorité Les Républicains, votera jeudi le projet de loi porté par la ministre Elisabeth Borne, qui prévoit de transformer la SNCF en société anonyme, de fixer le calendrier de l’ouverture à la concurrence prévue au niveau européen et de supprimer l’embauche au statut dans l’entreprise historique.

Lire aussi :   Où en est la réforme de la SNCF ?

Appel à la poursuite de la grève

Laurent Brun, le 29 mai.

Parallèlement, l’intersyndicale de la SNCF (CGT, UNSA, SUD, CFDT) a appelé mercredi les cheminots à poursuivre la grève contre la réforme ferroviaire et à se mobiliser « massivement » le 28 juin, dernier jour du calendrier des grèves, a déclaré Laurent Brun (CGT -Cheminots) à l’issue de la réunion.

Les quatre syndicats « appellent les cheminots à maintenir la pression sur les prochaines séquences de grève » et « à se mobiliser massivement sur la journée du 28 juin afin d’affirmer qu’ils restent déterminés si le gouvernement joue le jeu irresponsable du pourrissement », a-t-il ajouté devant la presse. Il a prévenu que si la réunion tripartite de vendredi était « improductive, de nouvelles mobilisations ser[aie]nt programmées ».

Lire aussi :   Les cheminots parisiens tentent de relancer la bataille du rail