VIDEO. OM-Atlético: Bon, il est pour Steve Mandanda ou pour Zambo Anguissa, ce premier but?

Steve Mandanda très abattu après la défaite de l'OM face à l'Atlético de Madrid. — BPI/Shutterstock/SIPA

  • Antoine Griezmann a ouvert le score pour l'Atlético de façon opportuniste, après une double erreur de Mandanda et Zambo Anguissa.
  • Pour Rudi Garcia, les responsabilités sont partagées. 

Au Parc OL,

« Tu ne relances pas dans l’axe, jamais. » Si vous avez pris les gants ne serait-ce qu’une fois, ne serait-ce qu’au tournoi UNSS du collège de Plan-de-Cuques, vous avez déjà entendu cette consigne. Et vous avez peut-être hurlé, devant la télé, en voyant Steve Mandanda envoyer une mine ras de terre, en plein milieu du terrain. Pour Franck Zambo Anguissa, aux trente mètres. Coup de panique ou maladresse naturelle ? Le Camerounais manque complètement son contrôle. La balle ricoche à deux bons mètres… Et Gabi s’en empare. Une touche de balle plus tard, c’est dans les pieds d' Antoine Griezmann. Un plat du pied plus tard, c’est au fond des filets.

A qui la faute ? « Ce n’est pas très important car le mal est fait », a d’abord esquivé Rudi Garcia. Puis : « Je pense que les torts sont partagés, que c’est du 50-50. » Facile, facile. Quand Steve Mandanda s’est pointé en zone mixte, on pensait qu’il allait prendre l’erreur pour lui, en mode grand seigneur. C’est ce qu’il fait, en général, après une boulette. Mais là, ça n’en était pas une, se défend le gardien olympien :

Ce sont des sorties de balle qu’on fait régulièrement. D’habitude, ça passe. Aujourd’hui, malheureusement, ça ne passe pas. C’est dur, c’est dur… »

Si vous êtes passé un peu vite sur la décla… Prenez le temps de la relire, ne foncez pas tout droit comme un vulgaire Clinton Njie. Car il n’est pas inintéressant, cet argument soulevé par Mandanda : « Ce sont des sorties de balle qu’on fait régulièrement. »

Effectivement, on a très souvent vu cette séquence, cette saison, avec l’OM de Rudi Garcia. La Ligue 1 et la Ligue Europa n’étant pas le championnat UNSS de Plan-de-Cuques, on s’y permet d’oublier un peu les consignes pour débutants. Et passer par l’axe peut permettre de casser les lignes, d’être plus surprenant qu’en bazardant le ballon sur le côté (voire carrément en touche, coucou Yohann Pelé).

Grizou avait prévu le coup

Le souci, dans l’affaire, c’est que Zambo Anguissa n’est pas Luiz Gustavo, qu’il n’est pas non plus Maxime Lopez. Par ailleurs plutôt incisif en début de rencontre, le rugueux milieu n’a pas réussi, sur cette passe de Mandanda, à se projeter rapidement vers l’avant, en une touche de balle. En arrière toute, un contrôle loupé coûte beaucoup plus cher. Le fameux « ça se paye cash » entendu à peu près vingt fois, ce mercredi soir, en zone mixte. Antoine Griezmann nous l’a épargné, au moment de refaire son but, face au micro. Avec la petite info en plus : il avait tout prévu…

Steve part un peu avant que je frappe, et il part sur ma droite. Parce qu’à l’entraînement, en équipe de France, je termine toujours comme ça, en la croisant. Donc je m’étais dit : "si j’ai un face-à-face… Cette fois, j’ouvre mon pied, parce que Steve me connaît !" »

On pensait qu’il connaissait aussi la maladresse légendaire de Franck Zambo Anguissa…

>> A lire aussi : VIDEO. Ligue Europa: L'OM maté par Griezmann et l'Atlético… Larmes et douche froide à Marseille

>> A lire aussi : VIDEO. OM-Atletico: Le raté de Germain et le poteau de Mitroglou, les (petits) regrets de l'OM

>> A lire aussi : OM-Atlético : «Ça devait être la guerre urbaine, non?» Les supporters marseillais n’ont pas tout cassé à Lyon