Affaire Weinstein : le « New York Times » et le « New Yorker » remportent un prix Pulitzer

Les deux journaux ont été récompensés dans la catégorie la plus prestigieuse, celle du « journalisme de service public ».

Le Monde | • Mis à jour le

Jodi Kantor et Megan Twohey du New York Times et Ronan Farrow, du New Yorker, ont été récompensés dans la catégorie la plus prestigieuse, celle du « journalisme de service public ».

Lire aussi :   « Depuis la révélation du scandale, Weinstein n’est toujours pas poursuivi, pas interrogé »

Le premier article du New York Times sur le sujet, publié le 5 octobre, a eu un effet retentissant aux Etats-Unis et dans le monde. Plusieurs femmes y affirmaient avoir été harcelées par le producteur hollywoodien, créateur du studio Miramax, notamment l’actrice Ashley Judd.

Cinq jours seulement après la publication de l’article du New York Times, le New Yorker mettait en ligne un long article évoquant d’autres accusations visant Harvey Weinstein. Trois femmes, notamment l’actrice italienne Asia Argento, affirmaient avoir été violées par le producteur.

Prix du journalisme d’investigation pour le Washington Post

L’affaire a créé une lame de fond à Hollywood et bien au-delà, faisant tomber des dizaines d’hommes de pouvoir dans le cinéma, la télévision, les médias et la politique. L’un d’entre eux a été le candidat républicain au Sénat dans l’Etat de l’Alabama, Roy Moore, rattrapé par des accusations d’agressions sexuelles sur mineures.

Le Washington Post a été le premier à publier le témoignage de quatre femmes se présentant comme des victimes présumées de cet ancien magistrat ultra-conservateur. Après une campagne qui avait attiré l’attention du pays tout entier, Roy Moore, soutenu par Donald Trump, a été battu par un démocrate inconnu, Doug Jones.

Lundi, le prix Pulitzer dans la catégorie journalisme d’investigation a été attribué au Washington Post pour cette série d’articles sur le passé de l’ancien magistrat.